La capitale a sa police municipale

wpid-screenshot_2015-12-29-09-49-17-1.png

La cinquantaine d’agents recrutés pour former la police municipale de la capitale Moroni seront payés à partir des impôts et autres prélèvements qui seront recouvrés par la mairie. Le maire de la capitale  promet d’autres embauches dès le début de l’année prochaine. «Et cela va se faire, a-t-il précisé, en accord avec le budget communal de l’année 2016».

image

45 personnes déjà retenues  pour former la police municipale de la Capitale Moroni. Une cérémonie officielle a eu lieu ce lundi 28 décembre  à la place Badjanani de Moroni en face de la mairie. Ces  agents sont retenus sur la base d’un concours sur dossiers et après une enquête de moralité.

Ce corps de  police est constitué de jeunes femmes et hommes, d’anciens militaires, de ressortissants de  l’Université des Comores et autres diplômés. Une formation intensive de ces agents de la municipalité de la capitale a été dispensée  par le commissaire Abdallah Ali et d’autres formateurs. Ce nombre est loin de répondre aux besoins de la capitale en matière de protection civile et de maintien d’ordre.

Joint au téléphone par Al-watwan, le maire de la capitale, Mohamed Daoudou, a affirmé sa volonté de  ‘’protéger  à la fois les habitants et leurs biens’’. Selon le premier magistrat de la capitale, son souci majeur ce sont les jeunes  en perte de repères, qui sont nombreux dans les villes du pays , en l’occurrence Moroni.

«Pour lutter contre  la délinquance, il faut une surveillance accrue», a-t-il soutenu. Ces agents de la police municipale auront, entre autres, responsabilités de surveiller les dépôts des ordures situés un peu partout». Ce n’est pas n’importe où qu’l faut se débarrasser des ordures ménagères»,  a regretté Mohamed Daoudou .

Notons que la cinquantaine d’agents recrutés seront payés à partir des impôts et autres prélèvements qui seront recouvrés par la mairie. Le maire de la capitale  promet d’autres embauches dès le début de l’année prochaine. «Et cela va se faire, a-t-il précisé, en accord avec le budget communal de l’année 2016».

Hamidou Ali (stagiaire) / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*