La capitale et les ordures font bon ménage

Moroni, la capitale des Comores, du quartier Zilimadjou près de Biscay au marché volo volo en pensant par le petit marché de Moroni, les ordres sont bondés partout. La mairie de la capitale aurait démissionné de ses fonctions alors que ses agents ne font que collecter des tickets à longueur de journée. Où va cet argent et que font les nouvelles autorités communales ? L’actualité dans cette institution est plutôt portée vers la destruction puisque des agents communaux viennent de saccager la clôture du conseil de l’ile. Il y aussi les péripéties administratives ayant conduit à la démission de Moustapha Chamsoudine, celui là même qui avait demandé aux Wassafarini de rentrer chez eux. Le nouveau maire, Cheikh Ali Bacar Kassim semble dépassé par les événements dans la mesure où, il a repris le flambeau sans programme sans s’y avoir préparé. Avec la pluie qui ne cesse pas, les insectes qui ne dorment pas et le vent qui souffle régulièrement, les ordures qui ornent l’ensemble de la capitale ne présagent que des différentes épidémies.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*