La Cardiologie en Aéronautique et Sureté aéroportuaire

La Coordination Nationale de la Sureté Aéroportuaire de l’AIMPSI a pris note des propos non fondés et non motivés publié dans le journal Albalad, numéro 783 du Mardi 19 Juin 2012 et regrette des injures et diffamations proférées par cette autorité à l’endroit des autorités de la sûreté aéroportuaire de l’Aéroport de Moroni Prince Saïd Ibrahim.

Quand on fait ce qui est méritoire et le service tel qu’il est recommandé, conformément au PNSAC (Programme National de Sureté de l’Aviation Civile), validé par un décret présidentiel, signé par l’ex président, son Excellence M.Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, qui stipule que « Seul le Président en exercice est épargné par le contrôle de l’inspection-filtrage », on est considéré « impoli et mal élevé ».

J’estime que les Agents de Sureté n’ont pas failli à leur mission et ont exercé sans aucun excès de zèle et avec tout le respect et la courtoisie nécessaire à l’endroit de l’ex président qui prenait le vol régulier d’AB. Aviation le 17 Juin 2012.

Trouver la source et la nette information aurait dû être un moyen de se justifier avant de dire n’importe quoi devant la presse.

Les archives sont là, on se demande d’où viennent ses avocats qui font leurs tâches sans avoir touché les personnes concernées ni à fouiller vrai !?

Non mensonge! Le Président A.A.Sambi n’a pas été fouillé comme rapporté par Le Dr Sounhadje.
Oui, on est exposé et sous contrôle des normes internationales tel que les précises l’Annexe 17, le manuel et les Appendices en matière de protection de l’Aviation Civile dans ses documents 89-73.

Depuis la prise de fonction du nouveau Directeur Général de l’AIMPSI, des dispositions d’aménagement en vue d’améliorer les conditions d’accueil et de traitement des hautes autorités, des dignitaires et les corps diplomatiques, s’observent.

Nous remercions l’expert en matière de Sureté Aéroportuaire, de sa déclaration révérencieuse et lui rappelons qu’il a omis de préciser aux lecteurs que dans un système mondial auquel nous nous retrouvons, il ne peut y avoir différentes normes ou définition de la sureté et de la sécurité des vols.
Sans confondre qu’on est plus en Cardiologie plutôt en Aéronautique.

Abderemane Boina Mohamed (MAB Elhad)
Coordinateur National de la Sureté et de la Sécurité Aéroportuaire-AIMPSI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*