La case prison pour le journaliste AGWA

Le journaliste Agwa est en prison pour avoir critiqué Azali Assoumani comme le rapporte Toyb Ahmed.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

​Après 24h de garde à vue, le journaliste Abdallah Agwa est actuellement en détention provisoire. La petite dictature d’Azali et Djaffar lui reproche d’avoir osé critiquer son « excellence Al Imam ». 
Ce sera une leçon pour les autres femmes et hommes des médias. De toutes les façons, ils se sont tus à quelques exceptions. Ils vont maintenant se terrer. Alors que le colonel promet l’impunité totale pour les auteurs de détournement des deniers publics, il s’engage à museler toute forme de liberté d’expression. 

1 commentaire sur La case prison pour le journaliste AGWA

  1. Ce n’ est pas seulement la liberté d’ expression qui est bafouée aux Comores .
    Les Mahorais ont su se projeter vers le future au moment ou les Comores étaient sous l’ autonomie interne avant l’ indépendance en 1974.
    C’est pour cela que le slogan de nos parents paraissait bêtes, mais bien justifié «  »NOUS VOULONS RESTER FRANÇAIS POUR ETRE LIBRE «  » ».

    Vive l’ union des Comores libre et indépendant . Jouissez de votre liberté , de faire , de dire , de dénoncer , d’ écrire, de détourner et de corrompre les fonds publique mais aussi de voyager facilement dans ce monde ,pour aller óu vous voulez et sans visa , mais avec des KWASSAS .
    Cela deviendra facile pour un Comorien dans un avenir très proche , lorsque le monde sera Frontière, tous les humains se comporterons comme des frères et soeurs et qu’il y aura qu’une seule nation: la Nation Humaine , et qu’ un seul jugement : Le jour du jugement DERNIERE .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*