La chasse inhumaine des Comoriens de Mayotte sous le regard indifférent de la France et l’Omerta de l’Etat Comorien

L’Omerta de l’Etat Comorien face à la chasse humiliante des Comoriens de Mayotte  dans une  terre  comorienne renforce une fois de plus  le  mépris de  la  France  envers  le  peuple  comorien.

La  diplomatie  de  courbette  de  l’  Etat  comorien, une marque de fabrique du  président  IKILILOU  est une illustration de  l’attitude obséquieuse  de  certains  hommes  politiques  comoriens trop francophiles  à l’ excès ,en choisissant un silence complice , au lieu de dénoncer la chasse  inhumaine   des comoriens de Mayotte . La  France  ,pays  de  droit  qui  aime  donner des  leçons du  respect des droits de  l’homme et  du  droit  des peuples à  disposer d’eux-mêmes s’autorise  depuis belle  lurette  à  s’asseoir sur  le  droit et  à  occuper  illégalement   Mayotte , une terre  comorienne . Nous  tenons  à rappeler les faits  historiques  de cette  présence  française à  Mayotte .  

En  1945 , le  réveil nationaliste des  peuples  colonisés  d’  Asie et  d’Afrique  sonne  le  glas  des  empires  coloniaux . Par  vagues ,des anciennes colonies françaises d’ Afrique ont accédé à l’indépendance aux  années 1960, et  les Comores ont eu  un statut transitoire d’autonomie interne , les préparant  vers la  décolonisation ; un référendum global  est  réalisé dans  l’archipel  des Comores le  22  décembre 1974 ; plus  95  pour  cent  des  Comoriens  se  sont  prononcés  pour  l’indépendance du  pays .Allant  à  l’  encontre  de  sa  propre  loi votée  après  les  accords  de  juin  1973  et  prétextant que  près  de  65  pour  cent  des  habitants de Mayotte   auraient  voté  contre l’  indépendance , la  France  se  maintient  à  Mayotte . Au  regard du  droit  international , l’  administration de  Mayotte  par  la  France  est  illégale.fb_img_1463495814766.jpg

Cette  chasse inhumaine contre  les  comoriens  de  Mayotte a  été opérée déjà   en  2005 . Nous rappelons que  la fin d’année 2005, les  maisons des   Comoriens étaient  régulièrement incendiées  avec  la  bénédiction des  maires , du  préfet  et  sous  la  protection  de la  gendarmerie . Les  leaders  politiques  ont  appelé  les  Mahorais  à  la  chasse  contre leurs  cousins  comoriens   qu’ils  ont  hébergé  ou  qu’ils  emploient à  bon compte . A la fin du mois  d’octobre 2005 , un tract  ordurier  a  circulé à  Mayotte pour  stigmatiser nommément ceux  qui ont  pris  publiquement position contre  la  chasse  aux  comoriens des  autres iles . Onze ans  plus tard l’ histoire de  la  chasse aux  comoriens de Mayotte défraie la  chronique en déclenchant des  défoulements haineux à  l’ égard des  comoriens  de  Mayotte .

Aujourd’hui les autorités de l’ile  incompétents et ignorant le droit  des  étrangers  légaux  parlent d’une même voix qu’il faut renvoyer les comoriens   chez eux  et  même , ceux qui ont un titre de séjour  et avec des enfants français  et sans réaction des autorités préfectorales . A Mayotte  il  y a   des  étrangers en situation irrégulière notamment  des  malgaches ou des africains  du centre ou de l’Est du continent et  pourtant ils ne  sont pas  victimes de cette chasse  à  l’ homme qui est  perçu comme  un  délit  de  faciès.

L’Etat  comorien  n’ a jamais eu la  force de se confronter à  la  France  sur  la  question de  ces  agents  français qui  empêchent les  Comoriens  de  circuler  dans  leurs  quatre  iles ., sauf momentanément en refusant  les  expulsés  de Mayotte par  la  France  . Une  pétition enjoignant le  président  SAMBI   de refuser d’  accueillir les  Comoriens expulsés de Mayotte par  la  France   a  été  ouverte  en avril  2009 ;, au  moins   cet  ancien président   qui  dérangeait la  France   dans  les  instances internationales  à l’exemple de l’ ONU  évoquait à chaque  occasion la  question de l’ occupation illégale  de Mayotte  par  la  France , son  successeur  qui termine  son  mandat  le  26  mai  prochain n’ose pas publier un communiqué pour dénoncer les  affres  subis par  les  comoriens  de  Mayotte  en  ce  moment   de  peur d’être  rabroué  par  son  maitre  qui balkanise  l’archipel de  la  lune     pour  ses  propres intérêts  tout  en  méprisant  le  peuple  comorien  

Mohamed  IBRAHIM MIHIDJAY

1 commentaire sur La chasse inhumaine des Comoriens de Mayotte sous le regard indifférent de la France et l’Omerta de l’Etat Comorien

  1. patriotte réagissé mayotte c’est le comore mais le pays de moliéllere et de droit de l’homme demande la ruissie de quitter la crimée et il garde mayotte depuis 40ans vive la france

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*