La compagnie aérienne Inter‘iles traverse des zones de turbulences

Interdit de desservir Pierrefonds et Dzaoudzi pour cause de sécurité, la compagnie Comorienne Inter’iiles est également obligée de rompre son contrat de location de l’avion A320 d’une capacité de 150 places qu’elle venait de conclure. Aujourd’hui, la compagnie est tombée dans la léthargie et va devoir dégraisser sa masse salariale. Le Pdg de la compagnie, Seffoudine Inzoudine estime que «  le gouvernement et le peuple Comoriens assistent en spectateur  à la disparition de notre compagnie. Dans l’état actuel, nous allons forcément diminuer sensiblement notre personnel ». Il fustige l’idée selon laquelle, il y aurait un problème de sécurité. «  Le problème évoqué n’est pas sécuritaire parce que nos avions sont en conformité avec les normes. Il s’agit plutôt d’un problème de sureté » a-t-il insisté. Dans cette affaire, l’apathie du gouvernement contraste avec la position ferme du secteur privé qui adopte comme slogan «  ne nous tuait pas Inter’Iles ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*