« La coopération entre les Comores et la Tanzanie ont beaucoup progressé depuis le premier accord commercial »

Allocution d’ AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores,  à l’occasion de la Cérémonie de départ et de décoration de SEM Chabaka Faradji Ali Kilumanga, 

Ambassadeur de la République Unie de Tanzanie 

en Union des Comores.

Je vous remercie pour votre présence à cette cérémonie, que j’ai souhaité accueillir ici, au Palais de Beit-Salam, pour marquer le départ de notre ami Monsieur Chabaka Kilumanga qui, au terme de sa mission dans notre pays, s’apprête à nous quitter, bientôt.
Monsieur l’Ambassadeur, vous n’avez eu de cesse, depuis votre arrivée aux Comores, d’œuvrer en faveur du renforcement des liens de fraternité, de voisinage et d’amitié qui unissent deux pays frère, la République Unie de Tanzanie et l’Union des Comores. 
Vous avez, tout au long de votre mission, agi en faveur de l’approfondissement et de l’élargissement des relations diplomatiques et de la coopération bilatérale entre nos deux pays. 
Ainsi, nous saluons en vous, un frère, un ami des Comores et de la Tanzanie, qui, durant plus de 3 années, a constamment été à nos côtés, pour accompagner le Gouvernement comorien dans ses efforts en faveur du bien-être et de l’épanouissement du peuple comorien. 
Monsieur l’Ambassadeur, 

La coopération et les échanges entre les Comores et la Tanzanie ont beaucoup progressé depuis le premier accord commercial entre les deux pays dont j’ai moi-même  encouragé la signature en 2006, l’accord de partenariat conclu en 2007 entre l’Organisation Patronale des Comores (Opaco) et le Bureau de contrôle du commerce extérieur tanzanien (Bord of external trade) et l’ouverture du bureau de représentation de Union des Chambres de commerce et d’industrie des Comores, à Dar Es Salam en 2009 sous la patronage de Son Excellence Monsieur Ahmed Abdallah Mohamed SAMBI.  

La tenue du premier Forum économique entre les Comores et la Tanzanie sous la patronage du Président Ikilililou Dhoinine  et en présence des ministres tanzaniens des investissements et des affaires étrangères a permis également des avancées majeures dans nos échanges. 

Ainsi, Excellence Monsieur l’Ambassadeur, je tiens, au nom du Gouvernement et du peuple comoriens et en mon nom personnel, à vous réitérer, nos vifs remerciements et notre profonde gratitude pour avoir su continuer sur cette lancée et mettre votre engagement, votre  dynamisme, et votre grande expérience personnel, au service de nos deux pays.


En quittant les Comores, je peux vous assurer que vous avez forcé notre admiration et que nous sommes fiers, comme vous pouvez l’être, de votre séjour dans notre pays. 
Mais, au-delà de vos réalisations, nous retenons surtout que vous même avez su, tout au long de votre séjour, tisser une amitié sincère et profonde avec les Comoriens.
Cette amitié reste et nous, ne vous disons pas adieu. Nous vous disons simplement au revoir, car, j’en suis convaincu, que partout où la destinée vous conduira, vous continuerez à être l’avocat et le fervent défenseur de la cause comorienne.
Nous ne doutons pas que votre successeur à qui nous souhaitons une chaleureuse bienvenue aux Comores, saura poursuivre et pérenniser les acquis de ces dernières années, 
Monsieur l’Ambassadeur

Je vous souhaite, du fond du cœur, bonne santé, beaucoup bonheur dans votre vie familiale mais aussi beaucoup de réussite dans vos nos nouvelles missions. 

Asanta sana.

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*