La cour reconnait que ses membres sont “ débarqués”

wpid-screenshot_2016-01-19-08-39-44-1.png

Dans son célèbre communiqué de presse du 18 janvier 2016, la Cour Constitutionnelle estime que certains commentateurs de ses arrêts prennent « une revanche sur la Cour d’ où ils ont été débarqués ». Ici point de commentaire d’arrêt non lu, mais un commentaire d’un communiqué de presse rendu public, la cour reconnait que ses membres sont  bel et bien “ débarqués”.

image

La preuve, en 11 ans d’existence, la Cour constitutionnelle a connu près de trois présidents débarqués, poussés vers la sortie par leurs pairs. Le premier Président de la Cour Constitutionnelle Ahmed Abdallah Sourette a été démis de ses fonctions au mois de mars 2007. Le second président, Mouzaoir Abdallah a été poussé à la sortie en juin 2008 et Ali Bousry a été évincé par ses pairs à l’issue d’une audience expéditive contestée par l’intéressé le 26 décembre 2012. L’actuel président Mer Soulaimane Loutfi, connu sous le nom de Loutfi Adinane a été élu le 17 janvier 2013.

A chaque nouvelle élection, les membres de la Cour Constitutionnelle sont «  débarqués » et remplacés par d’autres issus des régions natales de leurs bienfaiteurs.Des nominations politiques et partisanes qui ne renforcent pas la crédibilité de cette institution. Les  dernières nominations au sein de cette  institution datent du mois de juin 2014. Le Président de l’Union, les Vice-présidents en charge des Ministères des Finances et de la Santé avaient nommé  chacun des conseillers issus comme d’habitude, de leurs regions natales respectives, pour remplacer trois sages dont les mandats étaient arrivés à terme.

Vous avez dit « débarqués » !

Comoresdroit

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*