La crise se précise à l’aéroport de Ouani

Opinion libre:

Les militaires d’élites (PIGN) ont investi l’aéroport et la bousculade est inévitable. La situation peut être si grave car la plupart des jeunes militaires envoyés faire le sale boulot sont d’origine comorienne de Ngazidja.

Le Chef d’Etat Major, s’il est au moins au courant, doit éviter un embrasement aux conséquences incalculables.
Malgré l’appel à l’appaisement du Directeur de Cabinet, Monsieur Dhounouraine Toiliha en direct de l’aéroport de OUANI, un éteincelle peut générer l’irréparable voulu par AZALI.

Je lance un appel humanitaire à la Communauté Internationale, à travers ses représentations aux assises de prévenir une explosion sociale qui ne pourrait satisfaire qu’AZALI dans sa volonté de détruire la stabilité du pays.
Je ne peux pas croire que ses malheureux soldats agissent de leur propre chef.
Les officiers servant dans l’île, notamment le Colonel MATABA ne doivent pas se dérober de leur responsabilité dans une foule hostile.

J’appelle les participants aus assises d’en faire un sujet d’urgence au nom de la paix et de la prévention d’un conflit aux conséquences surdimensionnées.

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*