La diaspora anjouanaise est en colère et appelle à agir contre Azali et sa dictature

La diaspora anjouanaise ne décolère pas suite à la mise en résidence surveillée de l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi. Ce samedi 26 mai, plusieurs membres de la diaspora se sont réunis à Paris pour voir les actions à mettre en place contre le pouvoir d’Azali. Ils exigent la libération de l’ancien président. Plusieurs personnes se sont exprimées sur Comores infos. Regardez la vidéo ci-dessous:

2 commentaires sur La diaspora anjouanaise est en colère et appelle à agir contre Azali et sa dictature

  1. UNE GUERRE CIVILE N’EST PAS A EXCLURE.
    Un affrontement entre la population et le gouvernement du despote sanguinaire Azali assoumani Mugabe est plausible. En effet, tous les faisceaux d’indices laissent présager une guerre civile qui pourrait aussi mettre une partie de l’armée en contribution.

    Tout d’abord, les relations entre une partie de l’armée et le dictateur sont mauvaises. Car, certains d’entre eux trouvent que le criminel va loin. Celui-ci, le despote utilise une méthode brutale voire criminelle pour museler à la fois sa population mais aussi ses opposants politiques. C’est ainsi que cette situation va se détériorer au fur et à mesure que le temps passe. Il faut dire que le bourreau des comoriens a mal évalué les comoriens. Or, ce derniers sont mûris. Et certains sont prêts à verser leur sang pour une cause noble.

    D’où, une guerre civile qui se profile à l’horizon.

Répondre à Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*