La Fédération comorienne d’athlétisme attribue un Certificat de reconnaissance à Soulé Karidjoumbé

Dans  la cérémonie symbolique des remises des primes des championnes nationales du marathon et semi marathon des Comores, Soulé Karidjoumbé, meilleur coureur comorien des longues distances des années 60 est également distingué. La Fédération comorienne d’athlétisme attribue un Certificat de reconnaissance de la Fédération internationale d’athlétisme association, signé par Lamine Diack patron de l’Iaaf. Cet ancien champion de 56ans a été le roi de 3000, 5000 et 10.000m entre 1966 à 1989. “Je suis surpris que je sois enfin récompensé après tout le bien que j’ai fait pour l’athlétisme comorien. J’ai couru pendant des années contre les militaires en faisant le tour de l’archipel“, se réjouit l’originaire de Wela Mitsamihuli. Karidjoumbé appelé affectueusement Soulé 3000 mérite, selon la Fca, ce Certificat du 100e anniversaire de l’Iaaf. Il reçoit également une médaille d’or floquée “100ans d’excellence de l’Iaaf“.

Elie-Djouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*