En ce moment

La fédération syndicale du ministère de la Santé tire la sonnette d’alarme à Madagascar

La fédération syndicale du ministère de la Santé publique (FSMS) sort de son silence et a officiellement soutenu le ministre de la santé. Après l’appel à l’aide, du Pr Ahmad Ahmad à l’endroit des bailleurs de fonds pour renforcer la lutte contre le coronavirus qui lui a valu un recadrage sévère de la part du gouvernement, cette fédération qui regroupe des médecins et infirmiers prend position pour défendre la décision du ministre.

« Nous n’entrons pas dans le côté politique derrière la lutte contre le Covid-19 mais nous avons besoin d’équipements de protection individuelle pour nous protéger correctement. Nous avons aussi besoin de matériels médicaux et d’intrants pour soigner les patients », martèle une fois de plus le président du syndicat des infirmiers et sages-femmes de Madagascar (SISFM), Jerisoa Ralibera, lors d’une conférence de presse de presse organisée hier par la fédération à Anosy Avaratra.

De son côté, le président du syndicat des médecins fonctionnaires de Madagascar, le docteur Abel Ranaivoson a prévenu que la situation risque encore de durer et appelle à la solidarité pour mieux lutter contre la pandémie.

« La lutte contre cette pandémie de coronavirus sera encore de longue haleine. Selon nos estimations, il se passera encore quelques mois avant que le pic de la maladie ne soit atteint ; ainsi, toutes les entités compétentes doivent œuvrer dans un commun effort pour se doter des moyens de lutte, en trouvant tous les équipements nécessaires pour vaincre cette pandémie », déclare-t-il.

Depuis l’apparition de la Covid-19 à Madagascar, une centaine de professionnels de la santé ont contracté le virus et une dizaine sont décédés.

Source : Madagascar-tribune

Titre :la rédaction

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*