« La France et l’Union Africaine n’ont pas à légitimer le référendum » selon El-Amine Soeuf

Point de presse du ministère des affaires étrangères sur la situation aux Comores. « L’ambassadrice de la France ne siège pas à la cour suprême de notre pays », a déclaré, le ministre des affaires étrangères Soeuf Mohamed El-Amine. Et de rappeler également à l’opposition que le pays est Indépendant et n’a pas de directive à recevoir. Regardez la vidéo ci-dessous :

 

7 commentaires sur « La France et l’Union Africaine n’ont pas à légitimer le référendum » selon El-Amine Soeuf

  1. Juste une petite question, que c’est-il passé entre les pseudo-assises et le processus référendaire? car si ma mémoire est bonne, ce sont ces mêmes hommes là qui se cachaient derrière le parapluie de la communauté internationale pour tenter de légitimer les soi-disant assises nationales. Et comment se fait-il qu’aujourd’hui ils s’en foutent complètement de cette même communauté. Que je sache il sont jeune pour l’Alzheimer, mais prions pour eux et espérons que ce n’est pas une forme précoce qui se développe chez les POLTIK comoriens.
    Je me demande si, comme ils prétendent faire du retour de Mayotte une préoccupation nationale, il compte plaider la cause devant la communauté internationale, cette même communauté…

  2. Lol faudrait pas aller après à l’ambassade de France demandé l’asile n’y venir la demander à MAYOTTE assumer votre indépendance à la merde à la con jusqu’à la fin des temps.

  3. Je croyais que vous allez réunir avec force la communauté internationale pour coloniser Mayotte (La France). Visiblement, vous venez de commettre votre première erreur. En désaccord avec OUA et La France, vous venez de signer votre acte de décès. Mon cher ministre, j’ai pitié de vous. Vous ferez mieux de retourner travailler en Afrique continentale (Mali) ou vous suicider.

  4. Les Comores ne sont ils pas libres et indépendant et pourquoi
    ce Gouvernement se soucie que l’ union Africain et la France n’ ont pas à légitimer ce referendum ?
    Cela veut dire que quelque part dans la conscience de ce ministre , il n’est pas sure que les Comores sont indépendant . Quel abrutis .

  5. Monsieur soeuf vous parlez vite l’union africaine et la france fait parti de notre cotidienne pour rappel la cour suppreme n’est pas juge d’election aux comores peut etre quant vous aurez changé la constitution mais cette constitution ne sera pas legal au niveau national et au niveau international

Répondre à AHMED Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*