La gendarmerie et la police :  »Mieux se compléter dans leurs missions »

Securite_interieure
Le Directeur général de la police nationale et le commandant de la gendarmerie nationale ont tenu, samedi au ministère de l’Intérieur, une réunion commune avec leurs collaborateurs pour faire un état des lieux de leurs “délicates” missions de sûreté et de sécurité intérieure. La rencontre a exploré les domaines d’intervention communs des deux forces qui sont au service de l’ordre public et la sécurité des populations et de leurs biens.

Des mesures ont été discutées, visant à redynamiser la capacité opérationnelle des deux forces de sécurité afin de lutter contre l’insécurité, la délinquance et, surtout, oeuvrer pour la sécurité routière. La réunion a insisté sur la nécessité de dévolopper le partenariat entre la police et la gendarmerie dans l’optique d’une complémentarité de leurs missions.

“Nous voulons réinstaurer la paix et la confiance dans le pays pour promouvoir l’image de notre pays connu par sa stabilité”, a déclaré lieutenant-colonel et commandant de la gendarmerie nationale, Youssouf Idjihadi. Entre autres questions abordées par la réunion commune de la police et la gendarmerie, celle de la régulation et contrôle de la circulation routière à laquelle les deux corps se confondent.

Cependant, le directeur général de la police nationale a tenu à démontrer la pédagogie que ses agents sont en train de développer dans ce domaine. “On a choisi de faire la sensibilisation des chauffeurs sur les règles de conduite et de sécurité pendant une semaine avant de verbaliser”, a souligné commissaire Abou Achirafi.

Les deux patrons des forces de sécurité du pays se sont, à cet effet, engagés à collaborer à travers les départements de la sécurité publique. “Nous ne pensons qu‘améliorer la qualité, la facilité et la réciprocité des échanges et favoriser la complémentarité. On va même créer une police municipale dans les régions pour lutter contre tout genre d’insécurité”, a indiqué le lieutenant-colonel Idjihadi.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*