La guerre semblerait éclater à beit salam

Le porte parole de la présidence mohamed ismaela monte au créneau. Ce dernier a réjété catégoriquement les propos de Mohamed Daoudou porte parole du gouvernement, selon laquelle le président de la république AZALI Assoumani a envoyé kik au journal d’Al-watwan pour interdir toute publication d’un article qui commenterai la decision du transfert de compétences de la cours constitutionnelle à la cour suprême.

Selon un article publié sur le journal MASIWA le président Azali n’a jamais envoyé quelqu’un pour menacer des joirnalistes dans le cadre de leur travail.

Sur ce l’ancien ministre de l’éducation a demandé au journal Masiwa de s’excuser pour avoir fait porter au président Azali des propos qu’il n’aurait pas tenus auprès du journal Al Watwan.

Force est de constater que la présidence désavoue Kiki. Ce dernier veut se rétracter en faisant croire qu’il n’a jamais dit à l’adjoint directeur d’Al-watwan de ne pas commenter la fameuse décision de sur la CC.

Ortega Abdou Hassani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*