La jeunesse de Mdé boycotte la campagne des assises nationales 

Pour la première fois depuis le lancement de la campagne pour les assises, une partie de la population des lieux visités ose se révolter en vidant le trop-plein de leur coeur.  Azali Assoumani et ses compagnons d’Assises ont sillonné plusieurs localités à Anjouan, à Mohéli comme à Ngazidja. Jamais une seule fois une voix discordante ne s’est levée. Comme des moutons, tout le monde accueille l’équipe de l’émergence à bras ouverts, sous les ovations, quoique à contre coeur.
 Sauf que la jeunesse de Mdé, une partie bien sûr, ose avec bravoure de déroger à la règle. En effet, pendant que les « émergentistes » s’apprêtent à aller claironner assises et emergence dans cette localité de Bambao, sa jeunesse consciente a décidé d’entrer en front contre cette politique qui aiguise l’avidité des lèche-bottes. 
Un fait qui n’est pas sans conséquence. On peut déduire que la personnalité cible est bien Mohamed Issimaila, un natif de Mdé occupant les fonctions de conseiller diplomatique du chef de l’Etat. Quoi qu’il en soit, il faut retenir une chose: cette jeunesse, ou cette partie de la jeunesse de Mdé qui est vent debout contre les assises, est devenu les premiers à lever une voix discordante dans des circonstances pareilles.

Djoumbé 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*