La journée mondiale de lutte contre le Sida célébrée aujourd’hui à Moroni

L’Union des Comores a célébré ce jeudi  14 Décembre 2017 la journée mondiale de lutte contre le Sida. Si de coutume la célébration se déroule chaque 1er décembre depuis 1988, la Ministre de la Santé à travers un point de presse tenu ce matin a affirmé que « le Sida n’est pas un combat d’une journée, c’est un combat permanent même s’il faut au monde un jour spécial pour le rappeler ».

Plusieurs organes de presse ont été conviés à ce point de presse qui a vu également la participation du Représentant résident par intérim de l’OMS, le Dr. COULIBALY Tiekoura. Ce dernier a délivré au public le message de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique à l’occasion de la journée mondiale placée sur le thème : « Ma Santé, mes droits ».
« Au moment où nous envisageons de mettre fin au Sida à l’horizon 2030, nous invitons instamment tous les Etats Membres à placer la Santé et les droits des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) au cœur de la riposte, afin de pouvoir atteindre toutes les communautés laissées pour compte », a déclaré le Représentant de l’OMS dans son message.
Vision idem pour rassurer les partenaires de santé, Dr. RASHID MOHAMED MBARAK Fatma a soutenu que « en finir avec le Sida comme menace de santé publique ne sera possible que si les droits sont placés au cœurs des politiques nationales, de manière à ce que des soins de santé de qualité soient disponibles et accessibles aux PVVIH et aux personnes vulnérables », a-t-elle affirmé. Et à la Ministre d’ajouter que « le doit à la santé est l’un des droits fondamentaux de tout être humain : c’est le droit de chacun de jouir du niveau de santé physique et mentale satisfaisant. Il inclut le droit de chacun à la prévention et au traitement des problèmes de santé et le droit d’être traité avec respect et dignité sans discrimination aucune ».
Cette année, la journée mondiale de lutte contre le Sida s’est vu célébrée quelques jours après le Colloque Régional sur le VIH-SIDA que l’Union des Comores a eu à organiser. Lors de ce grand RDV de l’Océan Indien à Moroni, le Chef de l’Etat SEM. Azali Assoumani a souhaité impulser une dynamique de suivi en ordonnant l’organisation des activités de sensibilisation et de dépistage du VIH sur l’ensemble du territoire national. 

Augmentation_de_la_subvention de l’Etat à plus de 70%



Dr. RASHID MOHAMED MBARAK Fatma a expliqué aux journalistes que le Gouvernement s’est engagé à faire des Comores un pays phare dans la lutte contre le Sida en espérant être parmi les premiers pays qui vont éliminer le virus. « Notre gouvernement a promis d’accroître considérablement les efforts nationaux pour aller dans ce sens. C’est ainsi que la subvention de l’Etat accordé à la lutte contre le Sida dans la loi de Finances a connu une augmentation de plus de 70% », se félicite la Ministre Comorienne de la Santé.
Les combattants nationaux de première heure de cette journée, notamment la Direction de Lutte contre le Sida (DLS), se souviennent encore de la déclaration du Président de la République, affirmant qu’il est « impardonnable qu’on puisse mourir du Sida aux Comores en 2017 alors que le dépistage est gratuit ; les analyses sont gratuites et le traitement est gratuit et accessible à tous », disait le Chef de l’Etat le 13 novembre dernier.
Dans la conclusion de sa déclaration, Dr. RASHID Fatma a invité les acteurs nationaux de la lutte contre le VIH-SIDA à redoubler d’effort et à resserrer la collaboration avec les partenaires techniques et financiers notamment aux agences du Système des Nations Unies, à l’ONUSIDA et au Fonds Mondial.
Le Mnistère de la santé

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*