La justice rejette la demande de liquidation de Nicom

justice

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

CONDAMNATION. Le juge a condamné Cofipri à verser la somme de 50 millions de francs à Nicom pour dommages et intérêts et 5 millions au titre des frais engagés au cours de cette procédure.

Le tribunal commercial de Moroni, réuni hier dans la capitale comorienne, a rejeté la demande de liquidation de la société Nicom formulée par les avocats de Cofipri. Le juge a, en outre, condamné Cofipri à verser la somme de 50 millions de francs à Nicom pour dommages et intérêts et 5 millions au titre des frais engagés au cours de cette procédure. Surpris par cette décision, Me Bahassane Ahmed, un des conseils de Cofipri, a déclaré qu’il allait interjeter appel. «Décidément, il est impossible de faire condamner Shémir Kamoula devant les tribunaux comoriens» a-t-il commenté, aussitôt après le verdict. Pour autant, il n’entend pas rendre les armes. «Nous allons faire appel de cette décision et éventuellement saisir la Cour d’arbitrage de Côte d’Ivoire, si c’est nécessaire», a-t-il ajouté. A son tour, Me Azad Mzé, avocat de Nicom, s’est gardé de tout commentaire.

Pour l’avocat de Cofipri, le jugement suscite une certaine incompréhension. S’il a demandé la liquidation de Nicom, c’est, dit-il, pour que la société puisse payer sa dette. «Certes, nous avons entamé cette démarche de demande de liquidation, mais, au cours de la procédure, nous nous sommes désistés. Curieusement, le tribunal n’a pas tenu compte de ce désistement et a décidé quand même de statuer et de nous condamner à verser 55 millions à Nicom», déplore-t-il. Cette demande de liquidation devant le tribunal commercial de Moroni a été formée par Cofipri dans le but d’obtenir le paiement de 1,7 milliard de fc de dette auprès de Nicom.
Mm

Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*