« La malédiction de notre pays, c’est que les nuls ont tendance à… »

wpid-screenshot_2016-01-29-05-52-11-1.png

Il est incroyable que les comoriens et les comoriennes restent dans l’antiquité alors que le monde traverse le troisième millénaire. Certes avec une multitude de difficultés vis à vis des crises financières et migratoires, mais le trajectoire est bien tenu.

Personne n’imaginerait une politique de parole contre parole en 2016. Nous avons cru à l’évolution de l’esprit politique comorien, à la volonté des quadras politiques que rien ne peut échapper la bonne volonté de faire la réussite des Comores une priorité. Dommage, l’occasion est foutue en l’air par son excellence Dr. Ikililou Dhoilimou tout en mettant en échec les assises nationales. Les Comores ont perdu une époque, de l’antiquité à la préhistoire. Ce n’est pas étonnant. Une chose est claire, le meilleur n’est jamais en second plan, soit il est le premier soit il est rien.wpid-screenshot_2016-01-29-05-52-11-1.png

La malédiction de notre pays, c’est que les nuls ont tendance à arriver aux affaires plus facilement que les meilleurs, signe d’un pays corrompu. Il est rare qu’un nul choisit un bon colistier au contraire il choisit un cancre pour pouvoir lui marcher dessus. C’est pour cette raison que la France nous a construit une République des cancres.

Comment peut-on choisir entre Mme Azali Assoumani, Mouigni Baraka WUTSI DJAMALI LAYLI, Mamadou: MZE WULONA WUPVUNDO, Abdouloihabi KAYIRI SHEMA RAHANA SHIYI, Salimou Mohamed Amiri, le suspect de l’assassinat de colonel Combo, Mohamed Daoudou: TRUNDA LITSONA LAZA, Saïd Ibrahim Fahmi, l’avocat de Satan, Saïd Larifou: RIDJA YI TSO WUWASWILI, Bourhane Hamidou: mallette d’argent sale, Mohamesd Ali Dia parti de belle mère, Mtara Maecha KADJA RIWONA, Saïd Ali kemal, MASIKINI, Youssouf Abdou Moinaecha: la poule qui revendique la place du coq, Ibrahima Hissane, MBABA MOUZIOINI, Saïd Ahmed Saïd Ali SHARIFU MO FINANCE et Mzé Abdou Soulé El-back? C’est dur, dur BO WA KOMORI! Alors une fois dans l’isoloir, fermez les yeux et dites WALIYA TALATWAF, peut-être, Allah va nous rendre service pour enfin nous choisir le moins pire.

HAKIM MMADI MALIK

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*