La maternité du Cmu de Mbuweni est désormais opérationnelle

Pour le ministre de la Santé, Moussa Mahoma, l’inauguration de cette maternité est arrivée à point nommé «afin de faire face aux accouchements de la capitale et de ses environs à un moment où certains départements de l’hôpital El-Maarouf sont transférés dans d’autres centres et districts sanitaires pour permettre le bon déroulement des travaux de la construction de l’hôpital de référence.

 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le ministre de la Santé a procédé hier, mardi, à l’inauguration officielle de la maternité du Centre médio-urbain (Cmu) de Moroni, sis à Mbuweni, au sud de Moroni. L’unité a bénéficié d’un appui en équipements du ministère dans le cadre du programme Pasco2, dont l’objectif est, entre autres, de réduire la mortalité maternelle et infantile.

L’ouverture de cette maternité constitue pour de nombreuses femmes enceintes un ouf de soulagement. Le service est composé de six salles équipées de 12 lits, dont 4 lits d’accouchement, deux tables chauffantes pour les nouveau-nés et un aspirateur.

Ces équipements, estimés à 12 millions de kmf, ont en effet été octroyés par le ministère de la Santé à travers le programme Pasco2, financé depuis 2009 par l’Agence française de développement (Afd). Le même projet a également financé les travaux de réhabilitation du réseau de distribution d’eau du Cmu à hauteur de 1,3 million de kmf.

La cérémonie d’inauguration a enregistré la présence de nombreux officiels, dont la commissaire à la Santé de Ngazidja, Maissara Adam, l’ambassadeur de France en Union des Comores, Robby Judes, le directeur général de l’Afd et la chef du projet Pasco, partenaire privilégié des Comores en matière de santé maternelle.

Affecter un personnel

Dans son discours, le médecin-chef du centre a rappelé le chemin parcouru par la structure depuis dix ans avant d’atteindre cet objectif. Dr Mbaé a confirmé la disponibilité et l’engagement de l’équipe du Cmu/Moroni pour contribuer à la réalisation des objectifs nationaux en matière de réduction de la mortalité maternelle et infantile.

Selon lui, «le Cmu/Moroni a, dans un premier temps, investi sur fonds propres pour le développement du service laboratoire en y apportant des équipements conséquents permettant la réalisation de plusieurs analyses.

Ensuite, il a financé la mise en place d’un service d’échographie ainsi que le recrutement d’un médecin pour assurer le bilan prénatal pour le suivi de la grossesse».
Il a, cependant, demandé un appui en personnel spécialisé, à savoir un gynécologue, un pédiatre et quatre sages-femmes pour assurer le suivi des actions, mais aussi une ambulance pour garantir le transfert des malades.

Pour le ministre de la Santé, Moussa Mahoma, l’inauguration de cette maternité est arrivée à point nommé «afin de faire face aux accouchements normaux de la capitale et de ses environs à un moment où certains départements de l’hôpital El-Maarouf sont transférés dans d’autres centres et districts sanitaires pour permettre le bon déroulement des travaux  de la construction  de l’hôpital de référence prévu incessamment».

A l’en croire, «le ministère compte affecter un personnel en renfort et cherche les voies et moyens, en collaboration avec le Croissant-Rouge comorien, pour affecter une ambulance afin d’assurer le bon fonctionnement de cette nouvelle maternité».

D’autres projets sont dans les cartons au Cmu de Mbuweni,  notamment l’amélioration des conditions de travail de son personnel et le développement d’un service de préparation à l’accouchement pour aider les jeunes mamans à passer avec succès leurs premiers accouchements.

 

Echat Hassan yssouf, étudiante L3, Cjm/Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*