La peur s’installe aux Comores, des journalistes arrêtés

La terreur s’installe aux Comores. La liberté d’expression est inexistant. Deux journalistes sont actuellement aux mains de la gendarmerie.

Une seule déclaration a causé l’arrestation de nos confrères, Mchagama Oubeid Attoumani de la radio Kaz et de Fcbk Fm , Abdallah Agwa de la Fcbk Fm. Ils ont demandé comme le précise la constitution. Voici les propos qui ont envoyé nos confrères en prison  » le président Azali doit rendre les moyens de l’état comme il est candidat. C’est un candidat comme les autres. Il ne doit pas utiliser les moyens de l’état pour faire campagne« .

Dans les transports en commun (les taxis) personnes n’osent s’exprimer sur la politique du pays. La terreur s’installe et la peur de finir en prison.

1 commentaire sur La peur s’installe aux Comores, des journalistes arrêtés

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*