La position du RENIC est claire « il faut doter chaque île d’une large autonomie »

​Le retour annoncé de Mohamed Bacar risque de plonger l’archipel dans l’instabilité. Le président Azali serait favorable au retour du séparatiste Mohamed Bacar. Azali et Mohamed Bacar veulent ils nous refaire leur petit numéro comme avant ? Déstabiliser pour garder le pouvoir? La rédaction s’est procurée le message du parti RENIC:

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Clarification de la position du Président du RENIC. 
L’objectif principal du RENIC est de promouvoir la vision politique de notre président sur la problématique comorienne.
La position de BACAR se structure en 3 grandes lignes directrices:
– Bâtir une nation  comorienne consolidée par la prospérité et l’épanouissement de chacune de ses 4 îles qui la compose. 
Peu importe l’appellation de cette nouvelle organisation étatique du moment où chaque île jouira d’une large autonomie pour orienter et gérer sa politique interne sans aucune entrave du pouvoir central.
Nombreux sont les exemples des pays qui fonctionnent avec des institutions de types fédéral ou confédéré.
Nous devons avant toute chose tenir compte de nos propres réalités et de nos besoins avant toute transposition d’un modèle quelconque.
– Promouvoir un climat d’apaisement fraternel qui garantira une libre circulation des personnes et des biens dans notre archipel.
C’est parce que le sentiment de domination d’une île sur une autre sera vaincu que les échanges seront sincères et bénéfiques.

 L’entraide fraternelle trouva sa place et nos 4 îles resteront solidaires.
Le président du RENIC prône une fraternité sans mensonge ni hypocrisie ni domination.
– Sortir les Comores de sa qualification d’un pays toujours sous assistance des aides internationales. 

Ces aides sont en réalités des crédits dont le montant des intérêts cumulés est plus élevé que le budget national.
C’est parce que l’utilisation de ces crédits profite rarement à la population qu’ il faut radicalement changer de mode de gouvernance   de nos ressources communes.
Doter chaque île d’une large autonomie réduira significativement le risque d’une corruption à grande échelle.
Alors, nous attendons vos critiques nous qualifiant de séparatistes ou de tueur de la nation.
Mais, faites nous part de vos propositions qui permettront aux comoriens de vivre sans suspicion d’une île qui cherche à dominer les autres.

Des propositions qui éviteront à ce qu’une seule personne puisse brader la 

citoyenneté de notre pays et encaisser le jackpot sur son propre compte.
Présentez-nous vos idées qui permettront à l’enfant de Noumakelé d’avoir les mêmes chances de réussir sa vie que celui de Moroni.
Si c’est pour donner à chaque enfant de notre archipel la chance d’avoir l’égal accès au droit à une vraie école, à la santé et au travail pour ses parents qui doivent l’éduquer dignement, 

Oui nous sommes des séparatistes et nous assumons notre position.
Oui nous nous battrons jusqu’au dernier de nos siècles pour que Anjouan ne soit pas oppressé  ni humilité de la sorte qu’un gouverneur mendie  les salaires de ses administrés.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*