La Présidence tournante en question

La tenue des assises dans  des  bonnes conditions est  loin d’être acquise. Un climat malsain de division et de  suspicion  s’installe au sein  de ces assises . 

Les uns , thuriféraires du pouvoir en place pour survivre tirent leur épingle du jeu par leur mainmise du budget alloué à cette rencontre à palabres ,les jeunes frappés par la montée du chômage ambiant miroités par les fausses promesses de l’entourage d’AZALI s’engouffrent de  manière  grégaire dans  ces assises ressemblant à un panier à crabes   croient dur comme fer alors que ce miroir aux alouettes ne sont   qu’ une foire d’empoigne pour les analystes politiques aguerris ,mais  constituent pour les crédules   l’unique voie de salut pour le pays ;enfin  les autres vieux routiers de la  vie politique  comorienne dubitatifs , méfiants des intentions machiavéliques du chef de l’Etat et divers opposants du régime  soupçonnent AZALI de surfer sur ces assises pour mettre un terme à la tournante .

Le retour au séparatisme d’hier est une hypothèse inévitable voire envisageable ; on observe que le comité de pilotage de ces assises à la sauce du pouvoir  est constitué des personnalités inféodés au camp des pro-AZALI. Le  président imprime son autorité et s’apprête à lancer ces assises acquise à sa cause . Si  AZALI tente de passer par un coup de force pour assouvir ses ambitions inavouées de se maintenir coute que coute au pouvoir il conduira le pays à la partition .La suppression de  la  tournante n’apportera pas ni la  stabilité de l’archipel et ni la  consolidation de la démocratie . Les  Comoriens auront le retour de la dictature maquillée en parodie de démocratie , la  confiscation du pouvoir par un clan ,comme autant des feux présidents   Ahmed ABDALLAH , Djohar et TAKI l’aggravation de la  corruption et  des élections truquées . Si durant quinze ans de tournante il y a eu une stabilité politique avec  moins des fraudes électorales ,ceux-ci sont dû à deux principales raisons suivantes ,l’ile qui échoit la présidence tournante veille au grain sur les  possibles fraudes électorales ensuite le soutien sans  faille de l’UA , l’ONU pour que les  élections de la  présidence tournante se déroule dans la  sérénité . les Comoriens ont pris gout à la présidence tournante. Beaucoup sont pour le maintien de cette rotation  qui assure la stabilité de l’archipel ,l’apaisement et la réjouissance  de ceux qui se sont lésés dans le passé ,car ’ils n’ont pas pu participer à la gouvernance de ces iles indépendantes notamment les comoriens de Mohéli . Le pays court à la  catastrophe ,ça sent le roussi ,AZALI est hanté par l’échec de ces assises .IL sillonne les iles pour prendre le pouls de la  situation , alors que l’atmosphère sur l’ensemble du territoire n’est plus à l’unisson ,ni au consensus au sujet de la tenue de ces assises ; la sagesse serait de les reporter  mais ça serait de la  bérézina pour le pouvoir actuel .
Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*