La « prison » de luxe de Abou ACHIRAFI

prison Abou Achirafi a été transféré dans une prison de luxe. Le ministre de la justice a décidé de placé l’ancien directeur de la sûreté nationale en résidence surveillée dans un appartement tout équipé à la Coulée de Lave à Moroni. La ‘’prison dorée’’ est aussi équipée d’un frigo rempli de nourriture, un accès libre au téléphone, à Internet et d’une  télévision.

Dr Abdou OUSSENI, ministre de la justice justifie sa décision en soulignant que pendant l’affaire Combo, le général Salimou était placé en résidence surveillée et comme maintenant c’est un anjouanais il doit lui aussi bénéficier de ce droit. Selon nos sources le lobby anjouanais fait pression sur le président Ikililou pour qu’il ne remette pas en cause la décision du ministre de la justice. Une décision dont le procureur général n’a pas été informé au grand dam de la justice comorienne mais il a précisé que la mesure de placer une personne en résidence surveillée n’existe pas dans le droit comorien que «Abou Achirafi n’est pas en résidence surveillée, il a été transféré d’une prison à une autre», a déclaré Soilihi Mahamoud.

Cette affaire montre bien que la classe politique comorienne est corrompue et solidaire dans le pillage. Que les îles, les régions, les villes défendent juste l’enfant issu de leur milieu d’origine et non l’intérêt de la nation qui nous unis et qui fait de nous un pays , un manque de civisme qui montre à quel point la société comorienne dans son ensemble n’est pas prêt à changer , c’est le moins que l’on puisse dire.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*