En ce moment

La question de Mayotte permet à Azali de soutirer de l’argent à la France

Azali Assoumani est le chef de l’Etat comorien qui a le plus retiré la question de Mayotte de l’ordre du jour de l’Assemblée Générale de l’ONU. Cette année encore, entre fin août et début septembre, il l’a discrètement retirée de l’ordre du jour définitif pour ne pas qu’elle soit discutée. Il a fait la même chose de 1999 à 2006, puis depuis 2016, chaque année, comme tous les présidents et ministres des affaires étrangères depuis 1995.

Et comme d’habitude dans son discours, il se présente comme un patriote qui souhaite la souveraineté de l’Etat comorien sur Mayotte. En réalité, depuis 1995, l’île de Mayotte permet aux présidents et aux ministres des affaires étrangères de l’Union des Comores de se livrer à une étrange danse devant la diplomatie française et dont l’objectif final est de soutirer au gouvernement français le plus d’argent possible, à travers la coopération. Aucun d’eux n’a intérêt à ce que cette source d’argent pour leurs poches et comptes bancaires personnels ne tarisse. Alors l’hypocrisie risque de durer encore longtemps.

Mahamoud Ibrahim.

Titre : Comores infos

La Rédaction

1 commentaire sur La question de Mayotte permet à Azali de soutirer de l’argent à la France

  1. Azali,un vrai-faux patriote des Comores.Au lieu de négocier avec son MACRON qu’il a précis tant pour une solution urgente et durable pour les comoriens qui meurent en mers presque tous les jours,ce Azali ment à la tribune des Nations-Unies.
    QUELLE HONTE POUR LES COMORES.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*