La radio de l’île de Ngazidja est fermée par le gouvernement

La radio et télévision de Ngazidja (ORTN) est désormais fermée par le gouvernement. Le gouvernorat de Ngazidja vient d’être privé de sa radio et rejoint ainsi l’île d’Anjouan. La gendarmerie nationale a pris possession de la radio Ngazidja sous les ordres du ministère de l’intérieur.

Le gouvernorat d’Anjouan et de Ngazidja sont sans moyens de communication. Le gouvernement a réussi à fermer respectivement les radios dès deux îles.

La liberté d’expression est sous le contrôle du gouvernement d’Azali. Les presses indépendantes devraient être fermées prochainement.

A.M

2 commentaires sur La radio de l’île de Ngazidja est fermée par le gouvernement

  1. comment peut-on appeler au dialogue et derrière on mate la liberté d’expression des comoriens.
    Pas de dialogue possible avec ce dictateur.
    En dehors lorsqu’il fais la manche je suis ouvert et dès qu’il revient dans sa tombe,je suis fermé et je ferme toutes les libertés.
    la communauté internationale doit nous aider à s’en débarrasser avant que ça soit tard sinon on craint le pire.
    nous avions malheureusement un gendarme imputé d’une main obligation de l’evacuer à l’île Maurice faute à un hôpital capable de le traiter,
    et si pire que ça arrive malheureusement dans un pays sans avion ni hélicoptère !
    Gardez vos pieds sur terre,arretez les provocations en vers le peuple et les élus locaux pour ne pas soulever un désastre civil.
    A force de stigmatiser le peuple vous finirez par ouvrir un front que vous ne serez pas capable de le maîtriser.

  2. Vers le durcissement de la dictature …..
    Il est fort probable que les presses indépendantes vont suivre.
    Bientot ,Nous aurons plus cette liberté de nous exprimer ou de commenter ;
    PAUVRE PAYS ; N

Répondre à dhoifir Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*