La réconciliation de la communauté comorienne de Marseille et le problème des ordures ménagères dans la capitale

 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La réconciliation de la communauté comorienne de Marseille et le problème des ordures ménagères dans la capitale, ont été au menu de la rencontre entre le Président de la République et une délégation de la notabilité.

Le Président de la République, Son Excellence Dr IKILILOU Dhoinine, a reçu ce mercredi 21 novembre 2012 au Palais de Beit Salam, une délégation de notables représentant toutes les régions de Ngazidja.

La délégation était venue faire un compte-rendu du déplacement qu’elle a effectué à Marseille pour réconcilier la communauté comorienne de la Province Alpes Côte d’Azur en proie à une profonde incompréhension.

La délégation a ensuite réitéré sa disponibilité à œuvrer pour trouver une solution à l’épineux problème des ordures qui est à l’origine de violentes échauffourées entre les jeunes de la capitale et les forces de l’ordre.

Après la rencontre avec le Président de la République, le notable Mzé Mouigni de la ville de Foumbouni a fait le point suivant :

« Nous, notabilité de Ngazidja, en collaboration avec la notabilité de Moroni, avons rencontre il y a trois jours, le Vice-président Mohamed Ali Soilihi, le Gouverneur Mouigni Baraka Saïd Soilihi, pour leur présenter les résultats de notre tournée en France qui avait pour objectif de sceller la réconciliation de la communauté comorienne de Marseille.

Nous sommes donc venus leur adresser nos remerciements et leur dire ce que nous avons fait.

En retour, ils nous ont dit que le travail n’est pas fini puisque nous devions continuer à chercher une solution concernant les ordures ménagères. M. Salim Abdourazak a pris contact avec nous, les neuf venant de France, rejoints par ceux qui étaient restés ici et avons tenu une réunion au CASM. Nous nous sommes entretenus avec la notabilité de Moroni qui nous a fait part de ses préoccupations concernant les ordures et nous a manifestés son souhait de fermer les marchés.

En réponse, nous leur avons fait savoir qu’ils ne peuvent pas fermer les deux marchés mais seulement un, en prenant toutes les dispositions pour qu’il n y ait pas de dérapages et que tout se fasse dans le calme et la compréhension. Malgré ces dispositions, le calme n’a pas prévalu car il y aurait eu des blessés, et des arrestations auraient été opérées. Ainsi ce que nous craignions est arrivé.

Nous avons pris l’engagement de contacter les responsables à différents niveaux de l’Etat, jusqu’au Président. Mais ce qui s’est passé nous a inquiétés et c’est pourquoi nous avons réuni la notabilité de Ngazidja au Foyer des Femmes de Moroni. Ce qui est sûr, c’est que les ordures ne sont pas de Moroni, elles proviennent des toutes les îles puisque tous les ressortissants y vivent, donc ces ordures proviennent de nous tous.

La notabilité nous a recommandé de mettre sur pied une commission qui s’est rendue chez le Gouverneur et nous nous sommes entendus pour qu’il y ait, ne serait-ce qu’un conteneur dans un premier temps, pour accueillir les ordures en attendant l’aménagement de la décharge. Le Gouverneur nous a assurés que le gouvernement est mobilisé et qu’une machine devrait se trouver sur le site pour l’aménager le terrain pour qu’à partir de demain 22 novembre, les conteneurs déjà pleins y soient vidés. Les militaires ont offert leurs services aussi. Nous avons souhaité que les portes de la Présidence, du Gouvernorat et des Vice-présidences nous restent ouvertes pour faciliter le travail de pompiers qui est le nôtre et que nous exerçons avec fierté.

Le Chef de l’Etat a expliqué que son Directeur de cabinet qui vient d’arriver aujourd’hui, a pris contact avec les notables et les Femmes de Moroni et a confirmé la disponibilité de l’Etat de s’occuper de ce problème à compter de demain. Quant à nous, il est certain que nous ne nous arrêterons que lorsque toutes les ordures seront ramassées ».

 

Source: beit-salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*