En ce moment

« La rentrée ne sera pas effectuée sans que le ministre de l’éducation nationale accepte nos doléances »

L’Intersyndical des enseignants ont mis leur menace en exécution. Comme prévu, plus de 200 enseignants se sont retrouvés ce matin au lycée Said Mohamed Cheick pour effectuer un Sit-in afin de montrer leur colère face au refus des négociations par le gouvernement. Ils restent ferme :  » la rentrée ne sera pas effectuée sans que le ministre de l’éducation nationale accepte nos doléances. Ils refusent de nous recevoir. Le ministre lui-même a menti en disant que nous avons commencé des discussions. Il n’a pas encore accepté de nous recevoir malgré notre préavis de grève », a indiqué Moussa Mfugulié secrétaire général de l’intersyndicale.

Ils envisagent aussi d’effectuer des marches pacifiques et des meeting s’ils n’ont pas eu gain de cause.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*