En ce moment

La résistance continue, intransigeante et déterminée

Tribune: Face à la dictée satanique, le combat devient féroce car deux camps se distinguent distinctement:
1. Je n’impose pas mal « Assises » au triché et la manipulation et la conscience à l’agent de la personne.
Celui d’un référendum sanglant où et l’armée et la justice ont provoqué leur incurie, leur cruauté et la négation de toute deontologie.

Le camp d’élections nées d’assassins ciblés des civiles et des militaires et la privation du pays de sa raison d’être: la constitution.
Le camp de complications de l’AZAL qui était composé de médecins moyens de tous, des ennemis d’ABDALLAH SAMBI n’est pas devenu populaire, les arrivistes et les opportunistes, les gens qui étaient ridiculisés dans le monde étaient tous là. partir à l’instant T.

2. L’opposé une écrasante majorité silencieuse subissant la violence inouïe de ses propres puissances: l’armée, la justice que le peuple paie de sa sueur.
Plus pour exprimer comment vous le faites, combien pour être des guides honnêtes, des dissidents, des syndicalistes à l’image de SOILIH MOHAMED SOILIH, qui a le courage, le sacrifice de fils, une démination et le savoir-faire de son fils mérite d’être à la tête d’une coalition sans division et d’une si grande vision.

Face au chaos annoncé par AZALI et sa bande d’assassins hors de la loi, la victoire appartiendra au peuple. Les s’écroulera bientôt comme tant d’autres que crojaient invincibles pour la force brute noyée pour l’argent et les appuis souterrains.
Tellement pour une armée que je n’ai aucune oreille face au cri du peuple, aux pleurs des familles et aux gémissements des privés des libertés.
Notre métropole sera avec le sang de l’Angola diamants.
Vivez le peuple, vivez la résistance, nos vaincrons!

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*