« La santé et l’éducation sont des priorités absolues dans la politique de l’émergence.. », précise Azali 

A la fin ou presque de la première phase du chantier du nouvel hôpital El Marouf,
Le Président de la République a fait une visite sur le site ce dimanche 06 août 2017, pour s’enquérir de l’évolution des travaux. Le Chef de l’Etat était accueilli à son arrivée par Mr Moussa Dada le Consultant National du Gouvernement chargé des Infrastructures, la Ministre de la Santé Mme Rashid Mohamed Mbaraka Fatma, le Directeur Général d’El Marouf et de nombreux médecins.
Le Président de la République devant les journalistes présents a d’abord remercié les responsables de ce chantier pour le travail sérieux qu’ils accomplissent. « Le travail a été effectué avec une avance sur les délais prévus. C’est le résultat d’un travail collectif. Je veux que ce qui se fait ici à El Marouf soit un exemple pour tout ce que nous allons entreprendre dans le pays, en matière de gestion de projet. » a dit le Chef de l’Etat.

« La santé et l’éducation sont des priorités absolues dans la politique de l’émergence que nous voulons pour ce pays. Et chacun doit y apporter sa contribution. Nous devons tous nous retrousser les manches pour ce projet de base important. » a poursuivi le Président Azali. « Tout comme l’Université ou le téléphone mobile à l’époque, en prenant la décision  de faire cet hôpital de référence internationale, je veux créer un sentiment national et patriotique. Je veux que le comorien puisse être fier de cet investissement. A conclu le Chef de l’Etat Azali Assoumani.
Pour rappel, le début des travaux de construction du nouvel hôpital sur le site El Marouf à Moroni est prévu mi-octobre pour une durée de 42 mois. Un appel d’offre international sera lancé au mois de septembre et l’entrepise sera choisie au bout d’un mois. Les travaux commenceront aussitôt.
Le Président de la République  a aussi fait une visite dans le centre de dialyse qui vient de se porter acquéreur d’une nouvelle machine d’une capacité de 40 branchements et d’une valeur de 50 millions de francs comoriens.

Beit Salam 

1 commentaire sur « La santé et l’éducation sont des priorités absolues dans la politique de l’émergence.. », précise Azali 

  1. La fierté de cet hôpital sera pour les wanganzidjas et les comoriens si non hazali pourrait valider avec fierté l’ hôpital de bambao en tout l’ histoire est juge

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*