La sécurité routière prochainement dans les manuels scolaires

les_16_agents_formes_en_securite_routiere_avec_leur_encadreur_francaisL’éducation à la sécurité routière sera introduite prochainement dans l’enseignement primaire et secondaire comorien. C’est ce que nous avons appris lors d’un atelier qui a pris fin hier jeudi à Moroni.

C’est le programme d’appui au développement du secteur des transports (PADDST) qui est à l’origine de l’initiative pour enrayer ou, en tout cas, limiter l’insécurité routière qui « provoque d’énormes dégâts et des drames » dans les familles, selon Bahia Massoundi, ministre des transports.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

« Nous devons renforcer le cadre qui définit l’apprentissage de l’enfant en lui faisant assimiler, dès le plus jeune âge, les règles fondamentales de la sécurité en général et de la sécurité routière en particulier », a déclaré la ministre qui s’est dite satisfaite de la dynamique de l’éducation à la citoyenneté et au civisme.

D’après elle, les enseignants ont la lourde responsabilité d’assurer la sécurité de leurs élèves et « doivent être tenus de leur transmettre les principes fondamentaux pour en faire des citoyens vigilants et responsables dans l’acquisition des connaissances liées à la sécurité routière ».

La ministre se fait un souci de protéger les enfants, en faisant « procéder au marquage de la chaussée à proximité des écoles » devant lesquelles elle entend « placer des agents de la brigade routière » aux heures de pointe, entre autres actions qui sont les recommandations issues de l’atelier.

Maoulida Mbaé/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*