La télévision de Ngazidja commence à émettre

comores-tvAprès plusieurs années de gestation, la télévision de Ngazidja a commencé à émettre depuis une semaine. En ce moment, elle est en essai technique jusqu’à la fin de ce mois de février. Younoussa Mohamed Boina, directeur général de l’office de radio et télévision de Ngazidja (ORTN) dit miser sur un équipement moderne et un personnel motivé pour répondre aux attentes des wangazidja en termes de télévision.

A l’instar de la télévision de Ndzouani et Mwali, l’ile de Ngazidja possède désormais la sienne après plusieurs années en gestation. La station possède un émetteur de 1000 watt et un studio moderne complet. Selon les techniciens, « la réception des images se ferait en haute définition ». C’est sur fonds propres que le gouvernorat a financé les équipements, avec une participation de radio Ngazidja pour les frais d’installation, la formation du personnel et quelques outils.

S’agissant de la formation un expert soudanais du nom d’Ousseman Abouchok avait animé durant presque un mois un atelier sur la présentation, la déontologie et le reportage. D’autres formations comme la maintenance, le montage et la programmation ont été assurées par des techniciens comoriens.

Pour pouvoir se positionner sur le paysage audiovisuel du pays en général et de l’ile en particulier, le directeur général de l’ORTN dit « miser sur la qualité mais aussi sur le contenu de la diffusion ». Dans ce cadre, Younoussa Mohamed Boina compte s’appuyer sur deux partenariats, B. Voice Sound Music School basé à Marseille pour la formation et Dounia Web pour la diffusion en ligne et en France. « La station doit répondre aux attentes de la population en matière de télévision. Elle devait combler le vide médiatique tant sur le traitement de l’information que sur l’éducation et la distraction », avance cet ingénieur en réseau informatique.

Depuis une semaine, la station est en essai technique. La puissance de l’émetteur pourrait couvrir jusqu’à un rayon de 30 km et même au-delà. Mais « pour des raisons de prudence », dit-on, la direction technique rabaisse la puissance à 500 watt.

Maoulida Mbaé (HZK-Presse)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*