La vente des sachets plastiques continue malgré l’interdiction 

Les sachets plastiques interdits aux Comores ou plutôt dans les supermarchés, une aubaine pour ces derniers . Cette interdiction est d’une légèreté évidente .

Certains supermarchés se frottent les mains , ils ont , en effet mis un système de vente très juteux , ils vendent des sachets en papier pour 200frs l’un , le prix d’un demi kilo de riz.

Ces sachets plastiques continuent d’etres vendus dans les marchés, pourquoi favoriser à un un certain nombres de commerçants à gagner de l’argent sans efforts pour diminuer un pouvoir d’achat à la population alors que celui ci est au plus bas .

Il faudrait qu’on arrête d’imiter des pays , des telles  mesures bien qu’elles soient bonnes , mais ont besoin de temps pour se mettre en place , donner par exemple un an aux commerçants pour se conformer à la mesure ,au lieu de se lever un matin et prendre des mesures irreflechies ruineuses pour la population.

Daoud Halifa 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*