La vidéo qui choque les Comoriens, l’arrestation de Moustoifa Saïd Cheikh et de…

C’est le choc. Moustoifa Said Cheikh, le leader historique du Front démocratique des Comores (FDC) a été arrêté sauvagement ce vendredi. Moustoifa est l’homme qui s’est battu et emprisonné par les mercenaires 8 mars 1985, pour libérer les Comores de la dictature vient d’être traité comme un voyou par des gendarmes comoriens sous les ordres du gouvernement. C’est une honte. Regardez la vidéo ci-dessous:

 

3 commentaires sur La vidéo qui choque les Comoriens, l’arrestation de Moustoifa Saïd Cheikh et de…

  1. Mr Ahmed Omar, votre commentaire témoigne de votre esprit étroitesse, et de votre inconscience, quand à la situation désastreuse des Comores, plutôt que de hauter a cette homme sa conscience politique et sa liberté d’exprimer son désaccord sa douleur, face à la dictature de azali, en disant ce qu’il devrait plutôt faire ou pas faire,vous feriez mieux de vous réveillez de votre mépris de votre indifférence et surtout de votre anesthésie. Car ce qui ce passe la bas n’est pas de nature à rassurer qui que ce soit, cela n’augure pas un avenir meilleur comme le désire les comoriens. Au-lieu de vous indignez et condamner ces actes barbares, au contraire vous affirmez monsieur, votre accord sur le fait qu’on a pas le droit de manifester ou d’exprimer son désaccord avec la dictature que vous sembler cautionner et accepter .Mais j’imagine mr ahmed omar,que ce monsieur, n’est pas l’un de vos proche d’où votre réaction, méprisante et nauséeuse a son égard. Voilà Mr Ahmed pourquoi les Comores s’enfonce de plus en plus dans la misère. Mais j’imagine que vous et vos proche sont à l’abris de cela en France, ou ailleurs. Ce qui explique votre indifférence.

  2. bah on change dans la continuité non?Que voulez-vous? Pendant que le Leader Moustoifa se faisait tabasser en prison par les mercenaire, le brave Azali faisait la courbette à ces même mercenaires chaque matin

  3. Les forces de l’ordre ont plus d’une façon pour arrêter une vieille personne comme Moustoifa Said Cheikh et non pas cette façon manu militari pour quelqu’un qui n’a rien de mal. Mais tout de même, ce n’est pas de son âge de vouloir manifester alors qu’il a des enfants et des petits enfants qui peuvent prendre sa place. Les gens aux Comores doivent comprendre qu(après 60ans, il y a bien des choses importantes qu’on peut faire et non pas aller manifester ! tout cela parce qu’on espère être pris « embauché » par le prochain gouvernement. Il faut aller à l’école pour enseigner, aller dans les lieux de travail pour transmettre aux jeunes (selon les compétences et les métiers exercés) mais pas aller manifester dans la rue, allons voyons !

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*