L’aéroport d’Ouani fermé par le personnel en grève

wpid-screenshot_2015-12-04-14-05-53-1.png

Depuis trois mois, l’aéroport d’Ouani ne passe pas trois semaines sans que des agents ne grèvent. Parmi les raisons, le personnel ne veut plus du Directeur. Et depuis ce mercredi, le tarmac est devenu un désert artificiel.

image

Incroyable, mais vrai. L’aéroport d’Ouani est resté depuis des mois perturbé par un mouvement de grève latent, provoquant un désagrément pour tous les usagers étrangers et nationaux, et même les autorités sont incapables de trouver une solution définitive.

« Nous travaillons à perte, depuis hier puisqu’on n’a effectué aucun vol, et aujourd’hui on a annulé notre vol sur Madagascar, c’est inadmissible », se plaint un responsable de la compagnie Inter Iles Air.

En effet, la situation reste confuse, à part le fait que le personnel ait chassé le Directeur, et que le Gouverneur de l’île ne le remplace pas. Les grévistes accusent « l’administration pour sa gestion financière. Ces responsables ne mettent pas leur pied ici et ils continuent toujours à surfer avec leur voile de mauvaise gestion » ajoutent-ils, rien ne change c’est donc le statut quo.

Sur ce regain de mécontentement, on aurait appris qu’« un compte unique est ouvert à la banque postale, à la demande de la direction et que sa gestion serait « opaque ».

Le calvaire continue pour les passagers. « Je suis coincé ici, je veux rentrer à Moroni, pour reprendre le boulot, j’étais venu pour des funérailles… » indique un passager visiblement en colère. Et un autre qui devrait se rendre à Majunga de pointer du doigt une « machination politique ».

Nabil Jaffar / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*