Lafarge dans le collimateur des parlementaires

Le groupe français de production de ciment est dans l’œil du cyclone dans la mesure où, les députés se sont intéressés à ses activités et sont plutôt déçus des résultats. Selon le député Tocha Djohar, l’entreprise française procéderait à des fraudes en achetant du ciment déjà produit pour enfiler des nouveaux sacs au logo de Lafarge avant de les commercialiser. «  Au cours de plusieurs auditions et autres enquêtes, nous avons découvert que Lafarge n’est pas les installations requises pour produire du ciment aux Comores. Pourtant, le cahier des charges signé entre le gouvernement et cette société parle de l’embauche de plusieurs jeunes Comoriens, de la production du ciment et de la réduction du prix de la tonne » s’est emporté le député d’Itsandra. Ce dernier somme les autorités à expulser Lafarge, une société qui veut seulement saigner les Comoriens sans rien donner en retour. «  Lafarge doit tout simplement quitter les Comores ou à défaut, signer d’autres engagements plus rentables pour le gouvernement » a dit Tocha Djohar.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*