L’Amabassadeur de l’Union Européenne reçu par le Président Azali Assoumani

L’Ambassadeur de l’UE SEM Antonio Sanchez Benedito a été reçu par le Président de la République ce vendredi 19 Janvier 2018.

Une visite fructueuse pour témoigner de la grande mobilisation pour les Assises Nationales.

L’Union Européenne est disposée à apporter toute sa contribution pour la réussite des assises nationales dans le respect de la souveraineté des Comores et à accompagner l’archipel dans le suivi des décisions qui seront prises par les comoriens lors de ce rendez-vous républicain.

Ce concours de l’Union Européenne est motivé par la grande mobilisation dont a été témoin le diplomate européen sur le territoire comorien.
Lors de ces Assises Nationales, les comoriens ont le devoir de faire leur bilan, corriger les erreurs et consolider les acquis pour dessiner ainsi un nouveau cap plus clair et plus solide pour les générations futures.

Le Président de la République s’est félicité de la mobilisation des partenaires internationaux pour les assises nationales et notamment de l’Union Européenne.

Le dialogue politique comme levier de développement

Par ailleurs, l’Ambassadeur européen souhaite, avec l’accord du Chef de l’État, l’organisation d’un forum des Ambassadeurs de l’Union Européenne à Moroni à la fin du mois de février 2018. Ce forum aurait pour but de parler de justice, de formation professionnelle, de lutte contre la corruption, d’appui au secteur privé et de financement des infrastructures de base, éléments essentiels au développement de notre pays.

Le Président de la République a donné son aval quant à l’organisation de cet événement et a apprécié sa proximité avec la fin des assises nationales et donc des conclusions du peuple comorien.

Accords de Pêche UE-Comores : les intérêts des comoriens d’abord

Souhaitant reprendre les accords de pêche entre les Comores et l’Union Européenne qui ont été gelés, SEM Antonio Sanchez Benedito souhaiterait que de nouveaux accords soient pris dans le respect des règles établies.
Mais avec un territoire marin aussi grand que celui de Madagascar, les enjeux économiques relatifs à la pêche aux Comores sont colossaux. Et les Comores doivent cesser de laisser les autres exploiter leurs ressources à leur place. Les intérêts du peuple comorien doivent passer avant tout.

Et le Président AZALI de rappeler la réévaluation en cours, du partenariat entre les îles Comores avec une société de pêche étrangère pour montrer l’importance particulière qu’il accorde à ce sujet.

La position de l’Union Européenne sur Mayotte jugée « inacceptable » par le Président comorien

Pour clore l’entrevue, le Président Azali Assoumani a tenu à souligner le caractère « inacceptable » de la reconnaissance de Mayotte comme département français par l’Union Européenne.

« L’Union des Comores est profondément déçue du changement de position de l’Union Européenne au sujet de l’occupation d’une partie du territoire comorien ».

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*