L’ambassade d’Australie appuie le centre Caritas Moroni

Après le financement du projet d’installation d’énergie solaire dans le centre Caritas de Moroni par l’ambassade d’Australie, à travers son programme d’aide direct (DAP), une équipe de cette ambassade composée de Madame Kiran chargée de mission politique et économique et de Monsieur Volkan Alasya, Chef de Mission adjoint et Consul à l’ambassade d’Australie, a visité ce 23 mai 2016 ce centre en vue de s’acquérir de l’impact de ce projet.

image

Un projet qui a coûté au gouvernement australien la somme de 16 000 euros soit plus de 7 856 000 francs comoriens. Comme cela est mentionné ci-haut, le projet en question était conclu en 2015 et consistait à l’installation d’énergie solaire pour permettre à ce centre d’avoir de l’électricité en permanence et permettre également le personnel de travailler dans les meilleures conditions.

Très satisfaite de la bonne exécution de ce projet (Energie solaire) par Caritas Moroni, un Ong médical australien « Ausralian Doctors for Africa (ADFA)  à travers son ambassade basée à l’Ile Maurice a signé un partenariat avec le centre humanitaire pour des interventions orthopédiques spécialisées jusqu’au 4 juin. Cette équipe médicale australienne s’occupe de malades en malformation notamment chez les enfants. Jusqu’à là, elle intervenait qu’à l’hôpital d’Elmarouf. Ce partenariat selon les autorités de Caritas s’axe sur trois points.

D’abord, il consiste à inspecter l’équipement existant dans le centre. Ensuite, cet Ong se chargera d’aménager un bloc chirurgicale et de le doter d’un lot d’équipement performant et nécessaire pour le traitement de personnes en malformation et enfin le renforcement de capacité du personnel. Selon Justin Haruna Secrétaire exécutif sortant de Caritas, ce partenariat médical est si important pour le centre car il permettra à soigner plus de patients mal-formés notamment les enfants. Et lui d’ajouter que le centre hospitalier collabore avec un Ong français de Montpellier dénommé Espoir qui accueille un nombre très limité de patients, deux à trois seulement par an. Maintenant avec ce partenariat (ADFA) Ong australien), il y aurait la possibilité de soigner plus de centaine de patients mal-formés, a renchéri Justin. Et lui de conclure que l’esprit du partenariat entre son centre et l’Ong australien consiste à faire venir les médecins australiens directement à Moroni et cette année, selon toujours lui, 200 patients seront soignés.

Notons que ce partenariat est décidé en 2015 entre les deux parties, se met en vigueur cette année 2016 et s’appliquera à chaque année jusqu’à ce que l’une de deux parties désire sa rupture.

Ahmed Bacar.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*