Lancement d’un mouvement citoyen comorien à Dakar

Le Mouvement pour la Renaissance Comorienne (MAWUNDA NTSI) a présenté officiellement sonprogramme d’intervention et de participation citoyenne le dimanche 24 Juin 2012 à l’amphithéâtre de l’Institut Technique de Commerce (ITECOM) au Sénégal sous le parrainage du couple Daouda DIA et en présence de MeADANI Abdoulhaniou, Premier Conseiller del’Ambassade de l’Union des Comores auprès de la République du Sénégal.

Le Mouvement pour la Renaissance Comorienne, communément appelé MAWUNDA NTSI a levé l’ancre de son navire le dimanche 24 juin à l’Itecom à Dakar, sous la présence du premier conseiller de l’Ambassade des Comores au Sénégal et devant une forte communauté comorienne. En effet, cette cérémonie de lancement parrainée par le couple Daouda DIA s’est ouverte à 16h12mn par l’hymne national et la récitation éloquente de quelques versets coraniques.Protection de l’enfant, bonne gouvernance, environnement et patriotisme sont parmi les objets phares qui ont été débattus lors de ce lancement officiel.

Selon son porte parole M. IDY Soidroudine «  ce mouvement a pour vocation de rassembler tous les citoyens comoriens souhaitant œuvrer pour  l’éducation, la santé et le droit de l’enfant, car ils sont les plus débraillés dans notre pays ». Après un brillant exposé de Mme Farchati Halifa sur la protection de l’enfant depuis sa naissance jusqu’à son insertion dans la vie active, d’autres interventions qui ont ébloui l’assistance, sont orientées vers la bonne gouvernance, le patriotisme et l’émancipation de la femme. On lisait sur les visages de l’assistance l’espoir et le moment d’un grand ensemble clamé.  Le tour est venu à la marraine de la cérémonie Mme DIA qui, durant son allocution remplie d’émotions, a félicité cette vision prospective des Comores et encouragé les initiateurs pour cette maturité intellectuelle. A en croire ses propos, grâce à sa double qualité de mère de la communauté comorienne au Sénégal et marraine de la cérémonie

«  je ne ménagerai aucun effort afin de permettre à Mawunda ntsi d’atteindre ses objectifs » dit-t-elle.Dans cette même lancé, elle exhorte non seulement l’État comorien à procéder à une révision des certaines dispositions du Code de la famille afin de les adapter aux mutations survenues dans le monde, mais aussi au jeune Mouvement de développer une bonne communication pour une meilleure sensibilisation des populations notamment dans la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. Quant à Monsieur ADANI Abdoulhaniou, Premier conseiller à l’Ambassade des Comores, il est « ébahi par cette émotion agréable et par l’avis de certains intellectuels d’être animés de la soif de pondre des idées susceptibles, de faire sortir le pays dans le gouffre où il se trouve ».

Pendant son intervention axée surtout sur le remerciement et l’encouragement, Maître ADANI a montré l’importance de la solidarité et du sacrifice pour l’intérêt du peuple. Beaucoup d’intervenants ont salué cette initiative collective. Mais d’autres questions, répondues partiellement à cause du temps imparti, sont soulevées telles que le chômage,la culture et la politique. Avant les deux allocutions des autorités présentes, l’occasion est revenue à Mlle SOILHAT Mohamed qui n’a pas manqué de faire vibrer l’assistance par sa voix d’or avec un chant comorien dédié à la marraine et à la nation comorienne. Comme il est devenu coutume pour la communauté comorienne au Sénégal, la cérémonie de lancement de Mawunda ntsi est clôturée par l’hymne nationale comorien. Il est à souligner que d’autres membres de ce nouveau mouvement est déjà aux Comores pour des études sur le terrain.

Auteur : HASSANI Ahamada Nadhoiri

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*