En ce moment

L’ancien commissaire Abbas Mhadjou soutient les propos du grand mufti sur Sambi

Hier en fin d’après-midi, le mufti de la république avait affirmé que l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi était l’ennemi numéro un de Sambi. Sa déclaration s’est motivé du fait que Bachar Kiwan aurait fait des trafic de drogue.

Abbas Mhadjou, ancien commissaire de la fonction publique, apporte son soutien au grand mufti sur Sambi « Je soutiens fermement les propos avancés par notre guide religieux son excellence Mr le grand moufti de l’union des Comores comme quoi l’ancien président des Comores Mr sambi reste le premier responsable des maux qui rongent notre société et de ce fait il reste l’ennemi premier de notre pays. Nous l’avons dit depuis août 2008 et je le répète aujourd’hui j’ai les arguments, j’ai des preuves politiques comme j’ai des preuves religieuses et qu’est-ce qui vous choque ? Dire la vérité ? S’est le sens même de la démocratie comme chacun est libre de me contredire »

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*