L’ancien président Ikililou sera auditionné le 7 novembre 

La Commission parlementaire qui enquête sur la loi de citoyenneté économique auditionnera l’ancien président Ikililou le mardi 7 novembre.  ​Ikililou confirme qu’il répondra à la convocation. 

Les députés souhaitent avoir les impressions d’Ikililou sur cette loi et la vente des passeports  en tant qu’ancien président.

1 commentaire sur L’ancien président Ikililou sera auditionné le 7 novembre 

  1. AZALI ASSOUMANI MOUGABE DOIT SAVOIR QUE CELUI QUI SÈME LE VENT RÉCOLTERA LA TEMPÊTE.
    Son seul objectif consiste à mettre le désordre pour rester au pouvoir. Or, il est très facile à faire sortir la dentifrice mais il est presque impossible de la faire rentrer. Ce dictateur de haut niveau doit se dire que mettre un homme politique aussi populaire dans une prison n’est jamais facile. D’autant plus que le monde sait pertinemment qu’il s’agit d’une manœuvre politique. De plus, l’élimination physique de SAMBI pourrait se solder par une guerre sanglante entre Anjouanais et Grand comorien. Cette option probablement pensée par le camp du dictateur et son parti CRC ne serait sans effet. Ainsi, envisager de mettre SAMBI dans une prison sous prétexte qu’il avait fait promulguer une loi sur la vente des passeports est une connerie politique. Nous sommes donc, tous témoins de ce qui deviendra le procès politique que l’archipel n’ait jamais connu. Par conséquent, notre pays se dirige petit à petit vers une zone d’incertitude absolue. Lorsque l’ancien président SAMBI a pris le pouvoir, il savait qu’Azali avait des casseroles pleines d’histoires. Notamment les détournements de fonds publics. Tout le monde sait que le dictateur dispose d’une cagnotte de 40 millions d’euros selon un diplomate français. Même, les habitants de Mitsoudje témoignent que Madame le directeur azali assoumani a une citerne pleine de billets de banque chez elle. La famille du Mougabe comorien possède des Villa partout (Maroc, Paris et le Sud de la France). Mais, aucune enquête préliminaire n’est diligentée contre ces biens collectifs mal acquis.

    Certes, la vente des passeports cache une zone d’ombre. Mais, l’argent auquel provient de ces derniers à été utilisé par l’ensemble de la classe politique. Et il est utile voire indispensable que le dictateur nous montre clairement ses ambitions politiques. Il faut dire qu’aucun citoyen n’imagine que celui qui est arrivé au pouvoir grâce à SAMBI, ira jusqu’à le détruire politiquement. Mais, comme disait Nicolas Machiavel : Il y a si loin une différence entre ce que l’on vit et ce que l’on devrait vivre. Azali assoumani Mougabe pense non pas ce qu’il vit mais ce qu’il devrait vivre. D’où il va vite se détruire auprès des citoyens et l’opinion internationale.

    En définitive, azali assoumani Mougabe prépare l’archipel à rentrer dans une zone d’incertitude. Il faut qu’il sache que l’ancien président SAMBI est plus intelligent et moins bavard. Il joue bien le rôle d’un renard. Or, azali assoumani Mougabe se comporte comme un lion. Et celui ci connait moins les pièges. Quant à sambi, il doit mieux se protéger physiquement car azali assoumani Mougabe fera tout pour le neutraliser. Or, un bon politicien est celui qui a des amarres pour se protéger.

Répondre à Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*