“L’arbitre Norman Metemera a refusé le but comorien”

wpid-screenshot_2015-11-17-06-08-19-1.png

L’arbitre zimbabwéen a refusé l’unique but de la rencontre marqué à la 82e minute de jeu par Ali M’madi. Cette injustice a été dénoncée  par la presse mondiale dont Rfi.

image

La presse sportive mondiale a suivi l’opposition Comores-Ghana du vendredi 13 novembre au stade de Mitsamihuli. Ce match des préliminaires de la Coupe du monde 2018 a attiré plusieurs médias étrangers dont Be In Sport, qui l’a diffusé en direct.

Le site Fifa.com a également fait passé le fil du match en direct. Malgré la belle prestation des Coelacanthes comoriens, un intrus en la personne de Norman Matemera a gâché la fête. L’arbitre zimbabwéen a refusé l’unique but de la rencontre marqué à la 82e minute de jeu par Ali M’madi. Cette injustice a été dénoncée  par la presse mondiale dont Rfi qui a sous-titré, samedi: “Un but refusé pour les Comores”, après avoir écrit que “le terrain synthétique de Mitsamihuli n’explique pas tout et le retour à Kumasi, le 17 novembre, s’annonce compliqué pour les Black stars”.

“Imposer le respect”

Pour un commentateur arabe de Be In Sport, le but comorien a été un vrai but. “C’était un but. C’est un but historique. Il a été contesté par l’arbitre à cause d’un hors-jeu imaginaire”, commentait-il. Dans ce même son de cloche, Al Jazeera a décrit la décision de l’arbitre Zimbabwéen d’injustice. “Les Comores ont piégé et accroché le Ghana. Ils ont réussi un match nul de 0-0. Les Comores se sont vus refusées un but”, a diffusé la chaine.

L’agence Reuters a vanté l’exploit des Comores.

Elle a longuement parlé des Comores dans ses dépêches du vendredi soir. “Les Comores et le Swaziland se sont imposés devant le Ghana et le Nigeria. Ils ont fait des matchs nuls vierges. Les Comores ont marqué un but qui sera refusé à la 82e mn par l’arbitre central malgré que le ralenti de la chaine de télévision a prouvé le contraire”, lit-on dans sa dépêche avant de confirmer que “il y avait aucun hors-jeu. Les Comores ont fait l’effort d’imposer le respect auprès de leurs adversaires”.

Selon la même agence, la Confédération africaine de football (Caf) fait parfois le choix des arbitres qui favoriseront les grandes Nations de football afin de leur faire qualifier pour les phases de poules de la coupe du Monde.

Al Yaum Sabiou d’Egypte a indexé vendredi soir l’arbitre qui, dans ses termes, “a mal jugé le match. Il a été courtois avec le Ghana. L’injustice de l’arbitre a empêché les Comores de signer une victoire surprise. L’arbitre central a refusé un vrai but pour les Comores dans les dix dernières minutes du match”.

Quant au quotidien marocain, Maghreb Ayawum, du samedi, il a précisé que “les Comores ont joué contre l’équipe A du Ghana. Les Comores sont sorties la tête haute en empêchant le Ghana de concrétiser ses meilleures occasions. Les Comores ont imposé un jeu très serré pour bloquer les lignes contre le Ghana”.

Le match Comores-Ghana s’est déroulé vendredi 13 novembre à Mitsamihuli pour le compte des préliminaires de la Coupe du monde Fifa 2018. Il a été dirigé par quatre Zimbabwéens. Norman Matemera a été le central et Tapfumanei Mutengwa et Salani Ncube ont été ses assistants pendant que Rizive Zuzive a été le quatrième officiel. Le match s’est soldé sur une parité de 0-0. Les Comores se sont vu refuser un but marqué par l’attaquant Ali M’madi à la 82e minute jugé en “position d’hors-jeu”. 

Elie Djouma / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*