Le CNPA adhère à des réseaux de régulateurs des médias

​Le Conseil National de la Presse et de l’Audiovisuel (CNPA) devient officiellement membre du Réseau des Instances de Régulation des Médias Africains, RIARC, a indiqué, mardi 13 décembre, Ousmane Anbdourahame, président du Conseil Supérieur de la Communication du Niger assurant également la présidence du RIARC, dans un message adressé au régulateur comorien des médias.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La décision a été prise, lors d’une réunion des présidents des régulateurs africains à Cotonou, la semaine dernière, a encore précisé M.Abdourahmane .


« Adhérer au RIARC est une opportunité inestimable pour nous car cela nous permet de nous tenir informés des évolutions de la pratique de la régulation des médias en Afrique et des solutions imaginées par nos collègues du continent pour faire face à des situations similaires à la nôtre » a indiqué le porte parole du CNPA peu après avoir appris la « bonne nouvelle ».
Une délégation du CNPA avait approché le haut responsable nigérien en marge d’un séminaire des régulateurs francophones (Refram) à Tunis auquel elle participait en tant qu’observateur.

A noter qu’au cours de cette rencontre de Tunis, le président du Refram, l’ancien ministre ivoirien Ibrahima Sy Savané, s’est « fermement engagé », de son côté, accélérer le processus d’adhésion du Régulateur comorien au Réfram qui regroupe des régulateurs de trois continents.
Dans sa réponse au président du RIAC, Mohamed Boudouri écrit : « nous pouvons vous assurer que nous ferons de notre mieux pour mériter cette confiance et pour jouer notre partition au sein du réseau suivant les orientations, les objectifs et les obligations définis. »
(Notre photo : Délégation du CNPA à une rencontre du Refram à Tunis en tant qu’observateur en novembre dernier)

©CNPA

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*