Le coach Youssouf Abdallah fait le bilan après le maintien validé, la victoire en finale de la Coupe de Paris

France. Promue cette saison en Régional 2, l’ES Cesson VSD a décroché son maintien dans la division et en guise de cerise sur la gâteau a remporté la Coupe de Paris aux dépens d’Alfortville. Le coach Youssouf Abdallah fait le bilan pour Actufoot avant de quitter le banc du club seine-et-marnais.

Quel bilan faites-vous de la saison ?

Au commencement de cette saison, il y a eu un bon recrutement qui nous a permis de créer un groupe de qualité pour affronter notre première saison en championnat Régional 2, suite à notre montée la saison dernière. Le début de saison a été timide avec 1 défaite, 1 nul et 1 victoire. Des départs prématurés pour cause professionnelle et des blessures ont ralenti notre adaptation. Mais rapidement, la réaction a été faite : nous nous sommes bien placés à la trêve. La reprise hivernal a été beaucoup plus compliqué, nous n’avons jamais réussi à enchaîner 2 victoires de suite. La première victoire de l’année en Coupe de Paris à été une énorme bouffée d’oxygène. Certains diront que nous étions programmés pour écrire une belle histoire cette saison. Le maintien a quand même été compliqué. L’homogénéité du groupe et le niveau Régional 2 nous ont rendu la tâche complexe. Nous l’obtenons à la dernière journée et quand même nous terminons à une 8ème place honorable.

Après le maintien validé, la victoire en finale de la Coupe de Paris est venue récompenser la combativité de l’équipe toute la saison…

Malgré tout, le football garde ses caractéristiques spécifiques… Quelques jours avant cette événement historique pour le club, les dirigeants m’ont annoncé qu’ils ne souhaitaient pas me reconduire dans mes fonctions. Incompréhensible au vue de la dynamique du groupe et du club. À chacun son virage ! Moi, j’ai dû garder le cap et nous permettre d’atteindre cet objectif. Cette finale et cette victoire et celle d’une équipe et de mon staff. Je suis fier de ce qu’ils ont réalisé toute la saison. Je les remercie, l’expérience reste bonne et ces deux années ensemble resterons bien ancrées dans ma mémoire.

Source : actufoot.com

Titre modifié par la rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*