Le colonel Anrifi n’a pas survécu à son AVC, il est décédé

Le colonel Anrifi, chef des armées au niveau de Moheli, a rendu son dernier souffle sur son lit d’hôpital où il était admis depuis le 5 octobre de suisse d’un terrible AVC.

Sa mort est intervenue la nuit du mardi à mercredi 9 octobre. Ses obsèques officielles devront avoir lieu à Moheli son île d’origine où il a brutalement fait régner sa loi durant plusieurs décennies. Sur le même sujet, lire aussi:👉 http://www.comores-infos.net/quil-meurt-victime-dun-avc-le-colonel-anrifi-est-loin-de-beneficier-dun-elan-de-compassion/

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*