Le comportement orgueilleux et arrogant du nouveau D.G de l’O.R.T.C

M’sa Ali DJAMAL, directeur général de l’O.R.T.C nommé par pitié dévoile quotidiennement son vrai comportement malsain. En effet, le D.G de l’O.R.T.C regretterait d’être natif de Chezani dans la région de Bwanku dans la mesure où il passe son quotidien dans sa nouvelle fonction et dans la Ville de Mitsoudjé pour montrer sa fidélité au président Azali. Ce n’est pas un secret pour les habitants de Chezani, le nouveau directeur ne se considère pas de cette ville car il préfère faire la prière du vendredi dans la ville de Mitsoudjé, il ne rate pas aucune occasion de cérémonies de la Ville du président. C’est pour vous dire que tout ce qui ne concerne pas Azali, M’sa Ali  Djamal s’abstient complètement. Il a notamment décliné à deux reprises l’invitation de son ami docteur Abdou Djohar lors de ses deux conférences sur sa thèse l’une organisée à Simboussa et l’autre hier jeudi au C.N.D.R.S. de Moroni. Dans cette dernière conférence, tous les différents médias  ont répondu présents à l’exception de l’O.R.T.C pourtant invité non plus M’sa Ali Djamal  en tant qu’ami du conférencier.

Certains amis du directeur se murmurent et s’inquiètent de cette attitude qui ne fait plaisir à personne. Alors,  l’opinion publique se demande jusqu’à quand M’sa Ali Djamal  va arrêter cette prostitution intellectuelle ou ce lèche cul au président au point de tomber dans l’arrogance?  Plus d’info sur le nouveau directeur, très prochainement.

4 commentaires sur Le comportement orgueilleux et arrogant du nouveau D.G de l’O.R.T.C

  1. Quoi qu’il faisait il est toujours de Chezani et il le restera à jamais. Alors je lui conseille de faire machine en arrière avant que ça soit trop tard. Dans le cas contraire je lui dis qu’il perdera sa place dans son village natal et il n’aura jamais une autre place à Mitsudje

  2. Je suis indigné en lisant cet article et je me demande que cherche son auteur.
    Qu’un autorité soit orgueilleux, arrogant ou renie son village et même sa réligion on s’EN FOUUUU. Cet esprit chauvin, régionaliste de 1ère classe doit être depassé.
    Cultivons la culture doit prendre le dessus. Aprés 100 jours au pouvoir, le peuple a droit de se poser où va le pays? quel CAP, quelle politique car rien de concret n’est engagé. Nous n’avons plus besoin de mesurettes, des réformes pour sortir la jeunesse de ce chômage doivent être engagé. Sont autant d’inquietudes qui meritent reflexion. Mais l’animosité, les noms d’oiseaux ou l’opposition stérile n’a aucun sens. nous demandons l’auteur de cet article de mieux faire.

  3. L’intelligence qui n’est qu’une intelligence ne signifie rien. C’est le résultat de notre intelligence qui fait que nous sommes intelligents. Cependant, la réalisation concrète de notre intelligence est difficile voire pénible, mais c’est cela que les citoyens attendent de nous. En effet, cette réalisation concrète de notre pensée permet à la population de nous accorder des crédits, tout en reconnaissant ce que l’on est. Sans oeuvre produire par notre conscience, le public ou l’homme de la rue ne nous accordera jamais de l’importance. Par conséquent, notre connaissance doit se traduire en œuvre. Les hommes jugent plus les résultats que toute autre chose. Notons que l’économiste dont ses théories sont difficiles à vérifiées n’aura jamais de crédibilité c’est ainsi que la loi de débouché préconisée par le lyonnais Say, a toujours été réfutée par les keynésiens et les marxistes. C’est le cas d’un juriste qui a du mal à lire une jurisprudence ou un médecin qui diagnostique une maladie autre que ce que souffre le patient. Sartre disait-il je cite  » pas de génie sans œuvre ». Bref, la vraie pensée c’est celle qui se traduit en œuvre concrète. Imani

  4. je pense que m’sa ali djamal est un comorien comme les autres.des qu’un comorien à un pouvoir il oublie complètement d’ou il vient,il oublie que le poste qu’il exerce n’est pas un cdi,mais un cdd.alors laisse le rever un peu.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*