Le conseiller du président veut dissiper la polémique sur les propos tenus par Azali

Le conseiller du président Azali, Said Ali Said Ahmed prend la défense du président. Azali Assoumani avait fait une déclaration sur la vente des esclaves en Libye chez nos confrères d’Africa24 qui avait créé la polémique sur les réseaux sociaux.

Dans un message publié par le conseiller en communication du président, il demande aux internautes d’arrêter de créer des fausses polémiques et il renvoie la balle aux internautes en postant le message ci-dessous :

Où est la polémique là-dedans ?

Le président Azali Assoumani a dit, je cite : « ce qui se passe en Libye est une tragédie, une véritable tragédie mais, l’Histoire a montré qu’il y a des deals qu’on ne peut pas surmonter s’il n’y a pas des cas flagrants comme ça. Personne n’aurait imaginé qu’au 21ème siècle, on vende des hommes comme ça, aux enchères ! 400 euros c’est le prix d’un cabris à Moroni. Donc vous voyez tout ça n’a pas de sens. Encore ce serait 4000 euros ou 40 000 euros, on se dirait « ces gens là veulent de l’argent » mais 400 euros et 300 euros ! Le prix d’un cabris ! Donc vous voyez, pour moi, un cas comme ça, c’est un message, un avertissement pour nos jeunes. »

Pour l’amour du ciel, où est la polémique là-dedans ?

4 commentaires sur Le conseiller du président veut dissiper la polémique sur les propos tenus par Azali

  1. je ne sais pas c que vous conseiller au president mais une chose est sur si vous comprener pas la reaction de gens c que vous etes plus bete que votre president que dieu nous sauve dans cette malheur personne n aurait aimé partir loin de chez lui prendre le risque de subir tous ses malheurs j croie en dieu et je sais qu’un jour il vous fera tous payé le prix fort la population comorienne va se reveiller un jour j y croie

  2. Il n’ya pas de polémique et le président était on ne peut plus claire. Ceux qui vendent les êtres humains qu’ils le fassent à un prix intéressent 4 000 ou 40 000 euros au lieu de 400 euros le prix d’un cabri à Moroni. Ils gagneront beaucoup d’argent. Les prises de position du président sur certains dossiers brouillants inquiètent les Comoriens.Le mental du chef de l’Etat est préoccupant.

  3. ce que nous comprenons le president veut que le mis en cher libyen ne doit pas etre comme ça. il falait les vendre au moin 40000eurs car 400 eurs c’est peu.

  4. La schizophrénie se soigne par les psychiatres.
    Les dérives de ce président agacent les citoyens comoriens. Cependant, ceux qui sont proches du colonel savent pertinemment la réalité du président.
    Par ailleurs, l’intérêt suprême de l’État ne doit pas être sacrifié au profit de l’intérêt personnel. C’est ainsi qu’un président qui se trouve dans un état mental altéré, il doit se rendre dans une maison de repos.

Répondre à Irfane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*