Le coup de grâce aux assises nationales  

Il était déjà évident que les assises ne sont pas nationales. Il ne suffit pas de rassembler des ressortissants des quatre îles pour faire national. Il fallait impérativement la présence de tous les Gouvernorats pour y prétendre, une condition nécessaire mais pas suffisante !
Il était déjà évident que les assises ne sont pas inclusives. Il fallait impérativement la présence des grands courants politiques du pays et des Comoriens de l’étranger, une condition nécessaire mais pas suffisante !
La publication des thèmes par le CPAN achève définitivement les assises nationales. On a défini cinq axes stratégiques et énuméré pour chaque axe une liste de questions à examiner. Comme cela se fait classiquement dans les séminaires, conférences dont se délectent les gouvernants du pays. On a « noyé le poisson dans l’eau ». En mars 2017, le M11 soulignait ce danger en ces termes « La problématique (des assises nationales) porte sur la situation de notre pays après plus de quarante ans d’indépendance. Le constat est amer au regard des problèmes concrets auxquels le pays est confronté. Il s’avère donc nécessaire d’en tirer le bilan. Un bilan apaisé qui ne doit pas se perdre dans des détails mais qui doit aller à l’essentiel.

D’où les thèmes retenus comme devant focaliser les réflexions. Il s’agit :

→ De l’édification de l’Etat comorien

→ De la consolidation de la nation comorienne

→ De la question de l’île comorienne de Mayotte

→ Du développement économique et social du pays

→ De la place des Comores dans le Monde

L’objectif est de clarifier les questions cardinales qui sont à la base de la gouvernance du pays. » (cf. communiqué de presse du M11 publié le 19/03/2017)
Il faut rappeler à la décharge du CPAN qu’il n’a pas adopté la note d’orientation qui devait servir de base fondamentale à son déploiement. Un document préparé par le Comité Préparatoire pour être soumis au CPAN et qui ne l’a jamais été, un document synthétique très clair comme on peut le constater ci-dessous : «
I-2 Objectif global des assises

• Poser les bases d’une nouvelle gouvernance du pays s’appuyant sur :

—>o Le respect des lois, des droits et des devoirs de chaque citoyen

—>o La prise en main effective des fonctions régaliennes de l’Etat

• Sauvegarder l’unité et l’intégrité territoriale du pays

• Edifier une politique de développement économique capable d’engager le pays dans la voie de l’émergence
I-3 Objectifs spécifiques

• Clarifier les bases scientifiques devant fonder :

—>o L’édification de l’Etat comorien

—>o La consolidation de la nation comorienne

—>o La voie de l’édification d’une économie nationale florissante dans un monde agité

• Synthétiser une proposition pragmatique de résolution de la question de Mayotte et unifier le pays sur la stratégie à suivre en la matière

• Systématiser des propositions concrètes, adaptées au contexte actuel, susceptible d’améliorer la gouvernance du pays
I-4 Résultats attendus

• Un pays rassemblé, doté des instruments susceptibles de réconcilier la nation et d’ouvrir la voie au renouveau

• Un citoyen comorien conscient de ses devoirs et ses droits »
Il devient évident que les assises engagées n’ont rien à voir avec la vision qu’en avait le M11. Alors comment ne pas se demander pourquoi des membres du M11 persistent encore à prendre part à une dynamique douteuse susceptible de conduire à une crise séparatiste ? La réponse se trouve peut-être dans la liquidation du M11. Eh oui, le M11 n’est plus, à moins qu’on m’a exclu à mon insu !
Une opportunité qui se transforme en cauchemar. Mais l’Histoire n’est jamais finie !
Idriss Mohamed 

1 commentaire sur Le coup de grâce aux assises nationales  

  1. azali arrete de rentrer à la mosquée de faire de faut politique d assise de faut enquete de citoyennété économique avec dhoihir d houlkamal c est mamadou ikilou qui ont détourner l argent publique tu le sais

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*