Le courage malgré la terreur et la torture

Ils avaient prédit leurs arrestations avant le début de la campagne. Le gouvernement voudrait faire les voix de ces deux journalistes courageux. Ils ne travaillent pas pour l’argent mais juste pour l’amour d’informer et d’éclairer la population.

Avec leur page Facebook, ils faisaient une audience dont la chaîne nationale et d’autres médias rêvent. Ils sont des lanceurs d’alerte. Merci à vous pour votre courage et votre persévérance.

Ils ont souvent dit « nous sommes prêts à mourir pour notre pays ». La liberté n’a pas de prix, la liberté d’expression est un droit fondamental.

Abdallah Agwa et Oubeid Mchagama vont subir les pires tortures pour avoir fait leur métier.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*