Le CPAN a payé ses contractuels avec des chèques en bois 

Le gouvernement a déjà injecté 100 millions de francs en deux tranches pour financer les Assises nationales. Une première tranche de 60 millions aurait servi aux tournées dans les îles. Un membre du CPAN a assuré que 3 petits millions se sont évaporés dans l’organisation de chaque meeting pour certains quasi déserts.

Comme la CENI, le CPAN a dépensé des millions de francs sans le moindre justificatif comptable. Le trésorier du CPAN, Moctar Zouboudou, aurait refusé de recruter un comptable. Par conséquent, le trésor public avait bloqué le versement de la deuxième tranche. 
Il a fallu l’intervention du ministre des Finances pour qu’une tranche de 40 millions de francs soit débloquée. Entre temps, plusieurs chèques avaient été signés sans provision. «Ils nous ont payés avec un chèque en bois » a indiqué un sous traitant. 
Le président du CPAN, Said Mohamed Sagaf serait à la recherche d’un comptable pour venir créer les pièces comptables. 
Par ailleurs, le fonctionnement du CPAN avait été paralysé pendant plusieurs jours car le sieur Zouboudou était parti à Moheli avec les fonds du comité pour assister au mariage de son frère. Cette attitude résume peut-être le bilan de 42 ans d’Indépendance.

Toyb Ahmed 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*